27-06-2018 07:30 - Ahmed Ould Yahya promet de sévir contre les auteurs de propos ou écrits racistes

Ahmed Ould Yahya promet de sévir contre les auteurs de propos ou écrits racistes

RIM Sport - Le président de la FFRIM a appelé, samedi 23 juin 2018, de vive voix les acteurs et les sportifs mauritaniens à « épargner la famille du football de certaines considérations ou de propos racistes » rappelant que la seule couleur qui existe dans le football est celle du maillot.

Réagissant à une interpellation du président de KFC, Ba Kalidou qui s’était offusqué de propos et d’écrits à caractère raciste de certains dirigeants et de journalistes sportifs mauritaniens, Ahmed Ould Yahya a promis de sévir contre les auteurs de telles pratiques quelque soit l’échelle qu’ils occupent au sein du football mauritanien.

«Ce sont de pratiques qui n’ont pas raison d’exister dans notre football. Laissons ça aux politiciens crier dans la rue. Ce n’est pas notre sauce », a judicieusement taclé le patron du football mauritanien.

« Je n’ai jamais accordé la moindre considération aux personnes qui m’interpellent sur les choix de joueurs noirs ou blancs.Le seul critère est la performance », a-t-il réaffirmé.

Des écrits à caractère raciste ont fait ces derniers mois des apparitions inquiétantes sur la toile.Le sélectionneur national adjoint Sall Moustapha avait été victime d’attaques jugés racistes par certains polémistes après la débâcle des Mourabitoune au CHAN.

On lui avait imputé le choix des joueurs. L’ASAC Concorde était aussi montée sur ses grands chevaux pour dénoncer la cabale raciale orchestrée à son encontre.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2295

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 29/06/2018 06:34 X

    Il n'a pas le choix que de dénoncer sinon c'est la FIFA qui prendra le relais contre la Mauritanie. Comment ce monsieur est arrivé à ce poste ?

  • Elyahmed (H) 27/06/2018 13:53 X

    Si le racisme n’était pas de mise, Ould yahya ne sera jamais Président de la fédération du Football, je ne suis pas sportif et je ne connais personne qui peut nous parler de tes capacités physiques et intellectuels pour que tu sois président de la FFRIM, donc c’est à cause du racisme classique que tu es là. Il faut arrêter de brandir les lois sur le racisme qui risque de t’emporter au prochain virage.

  • Yéyé (H) 27/06/2018 08:16 X

    Bonne reponse du Président de la FFRIM, Refuser de politiser le sport,car la politique corrompt et salit tout ce qu'elle touche.La performance sportive n'a pas de couleur, elle colle à toutes les peaux.