27-06-2018 08:00 - Crise socio-monétaire ● Les populations ne veulent plus de la petite monnaie

Crise socio-monétaire ● Les populations ne veulent plus de la petite monnaie

L'Authentique - Ces derniers temps, une profonde crise monétaire perturbe la vie des citoyens. En toile de fond, la décision de la BCM fixant au 1er juillet 2018, le début d’une nouvelle ère monétaire qui stipule en substance que les transactions commerciales ne peuvent désormais être dénouées que par les nouveaux billets et/ou les nouvelles pièces de l’ouguiya.

Sont particulièrement mis en cause, les anciens billets de 100 et 200 UM et les anciennes pièces de monnaie. Derniers ciblés dans un processus de suppression des constituants de l’ancienne gamme, ces séries voient l’expiration de leur validité au plus tard, le 30 juin prochain.

Dans le commerce, comme dans les marchés, dans les transactions financières comme dans les opérations de banque, les anciens billets de 100 et 200 UM et toutes les anciennes pièces de monnaie ne trouvent désormais plus preneurs.

Tout le monde, craint se retrouver au jour fatidique avec des sommes en petite monnaie alors que celle-ci ne serait plus valable. L’occasion de souligner que le nouvel ouguiya est consacré par des billets de 1000, 500, 200, 100 et 50 NUM, chacun comportant un zéro en moins que l’ancien, la valeur restant inchangée.

L’occasion aussi de souligner que les pièces de monnaie sont 20, 10, 5, 1 et le khoum’s qu’il faut traduire par 200 anciens ouguiyas, 100 anciens ouguiyas… Dans les boutiques comme dans le transport public, plus personne n’accepte les billets de 100 et 200 UM et encore moins, les anciennes pièces de monnaie.

Conséquences : un commerce fortement perturbé ces derniers jours pendant lesquels, nombre d’activités commerciales n’ont pas pu être effectuées. Non seulement parce que les usagers ne disposaient que des anciens billets et des anciennes pièces, mais aussi parce quand il s’agit de rendre la monnaie à ses vis-à-vis, le commerçant n’a pas en sa possession suffisamment de petite monnaie dans sa nouvelle version.

En fait, si depuis le 1er janvier dernier, la BCM a mis à la disposition des banques primaires et de ses clients, suffisamment de billets -version nouvelle coupure monétaire-, il n’en fut pas de même pour la petite monnaie. Notamment les pièces de 10 et 20 NUM.

Pour l’heure, les Autorités de la BCM semblent assister impassibles, à la situation. Décideront-elles d’une exception en la matière en autorisant pour quelque temps encore la circulation de la série de 100, 200 UM et des anciennes pièces de monnaie, le temps de stabiliser le marché et de réconforter les populations ? Pour nombre de spécialistes, cette solution pourrait bien être retenue.

JOB



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2769

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 27/06/2018 19:26 X

    Les nouvelles pièces de monnaie 20 ,10 et 5 doivent être remplacé par de billets. Nous pensons que c'est plus pratique. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • mystere1 (F) 27/06/2018 10:25 X

    En tout cas, ceci est claire, qu'il y'a une forte crise sociale inégalitaire au niveau de l'échelle hierarchique de statut social ! la raison en est que tout simplement, que les ressources du pays sont mal gérés ! il y'a de grandes priorités comme dans le domaine humain d'abord, car la pauvreté se sent dans les regards, la pauvreté a donné des conséquences comme notre insécurité, chaque jour qui passe on entend des faits divers, relatifs aux meurtres pour causes de biens matériels, du vol, etc...c'est vrai que ce sont des fléaux sociaux, mais d'une part, je ne blâme pas ces fils de démunis qui ont perdus leurs honneurs et dignités morales, on ne nait pas méchant, mais on le devient selon les circonstances endurés ! je rejette totalement la faute à l'état !parlant de ces nouvelles monnaies, elles devraient être liquidées définitivement dans le marché d'ici la fin de l'année, voir même donner un délai au peuple pour utiliser les anciens monnaies afin que les nouvelles puissent rentrer dans le marché national en nombre, sinon y'a défaut, car les commerçants ont des difficultés pour rendre ces N-UM, et les consommateurs aussi en ont besoin ! encore toujours un problème de gestion étatique !