27-06-2018 11:44 - Mauritanie: la sécheresse fait des morts à l'est du pays

Mauritanie: la sécheresse fait des morts à l'est du pays

RFI - Le gouvernement révèle des cas de malnutrition sévère qui touchent plusieurs dizaines d’enfants dans l’est du pays. La région la plus touchée est celle du Hod Ech Chargui non loin de la frontière avec le Mali. Mais l’opposition mauritanienne parle elle de famine, depuis plusieurs mois déjà. Deux personnes sont décédées ces derniers jours à l’est du pays.

Famine ou malnutrition ? La polémique s’installe autour de ces cas de décès. Des médecins et experts en nutrition ont été dépêchés à l’est pour y voir plus clair. Hamada ould Moimou, directeur général de l’administration territoriale, dresse le bilan de leur mission : « Ils ont répertorié à peu près six enfants atteints de malnutrition aiguë, et 72 enfants atteints de malnutrition modérée. »

Après le passage des experts, des vivres ont été acheminés vers les villages où sévit la malnutrition, « chaque famille recevant un kit alimentaire composé d'un sac de riz, de blé, de sucre, et d'un litre d'huile pour assistance aux plus démunis du village », poursuit Hamada ould Moimou.

Pour Mohmamed ould Maouloud, président du Front de l’opposition FNDU, le pouvoir aurait dû faire plus pour les populations au lieu de dépenser des milliards d’ouguiyas dans l’organisation du 31e sommet de l’Union africaine : « Il est absolument scandaleux qu'au moment où le peuple mauritanien vit sécheresse sans précédent, où nos populations rurales sont confrontées à la famine, où notre richesse animale est en train d'être décimée, le pouvoir concentre tous les moyens pour une opération de prestige qui est l'accueil du sommet ».

La crise alimentaire dans l’est mauritanien cette année est accentuée par le déficit pluviométrique de l’année dernière.

Par RFI



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 4
Lus : 1431

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • lass77 (H) 29/06/2018 06:30 X

    Honte à @hachmi@ , raison de cette prise de position est que ce n'est pas un membre de votre qui est mort à la suite de la famine. Oui la famine , cette mauvaise image que ne veut endosser aucun dirigeant. L'Ethiopie avait fait la meme hypocrisie dans les années 80 on connait la suite. C'est indigne et honteux que des citoyens mauritaniens meurt de faim en 2018 . Ce qu'on ne dit pas c'est le gaspillage des deniers publics pour des futilités .

  • foutaanke (H) 27/06/2018 18:48 X

    @hachimi pouvez vous nous expliquer pourquoi un pays aussi riche en ressources naturelles et aussi peu peuplé voit il ces enfants tombés de malnutririon? eh bien moi je vais vous repondre/il y a trois types Mauritaniens,quelques dizaines qui dilapident les ressources nationales engraissent leurs progenitures avec et quelques centaines qui jouent le role de troubadourds de pere en fils et des millions qui croupissent dans la miseres victimes de la mechanchété ,l'hypocrisie des systemes erigés par des cervelles precambriennes ,au lieu de rester pathetique comme ca essaie de te retrouver dans ces categories et sort de sommeil

  • foutatoro (H) 27/06/2018 16:55 X

    @hachmi Le cœur vous a définitivement quitté !

  • hachmi (H) 27/06/2018 12:02 X

    On ne peut être d'accord avec le président Maouloud, il faut au contraire saluer la témérité de Ould Abdel Aziz et son ambition à mettre ce pays au Diapason des Nations modernes. Ils faut que nous cessons cet esprit de misérabilisme qui nous plombe depuis des décennies, depuis le départ du père de la Nation Moctar Ould Daddah, sans l'ambition duquel point de Mauritanie ! Pour une fois que nous avons à travers ce jeune Général, certes, qui voit grand pourquoi pas le suivre. La Mauritanie restera un pays aux conditions nutritionnelles et alimentaires précaires, pour cause c'est un pays désertique, ces conditions qui ont façonné l'homme mauritanien dans la sobriété et l'intelligence. Il faut bien qu'on récupère notre place de petit pays, mais grand par l'étendue de ses relations et sa position charnière. Pour une fois allons tous à l'aéroport moderne de OumTounsi et au palais des conférences Al Mourabitoune, accueillir nos hôtes, au lieu de parler de sécheresse. MachaAllah à l'instant même il pleut des cordes dans la Mauritanie agro pastorale, présage d'un bon hivernage qui nous fera oublier bientôt cette dure période de soudure.