01-07-2018 14:51 - Des Négro-Mauritaniens réclament une commission Vérité et Réconciliation

Des Négro-Mauritaniens réclament une commission Vérité et Réconciliation

RFI - Des cadres négro-mauritaniens victimes d’exactions extrajudiciaires entre 1986 et 1991 ont réclamé samedi 30 juin, à l’issue d’une conférence de presse dans la banlieue sud de Nouakchott, une commission nationale Vérité et Réconciliation pour solder le passif humanitaire en Mauritanie.

Ces cadres, qui ont demandé l’intervention des chefs d’Etats présents au sommet de Nouakchott, agissent dans le cadre d’une coalition contre la discrimination raciale et l’exclusion. Son président, un ancien détenu politique de la prison de Wallata, Ba Oumar Fara, énumère pour RFI les raisons d’une telle initiative.

"Nous voulons sensibiliser les chefs d’Etat. Nous voulons ouvrir un dialogue pour solder véritablement définitivement le passif mauritanien. Nous voulons qu’il y ait une commission Vérité et Réconciliation", affirme Ba Oumar Fara, président d'une coalition contre la discrimination raciale et l’exclusion.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 2
Lus : 1839

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • abdi10 (H) 01/07/2018 20:05 X

    N'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre! L'Etat refuse d'assumer ses responsabilités en résolvant de façon honnête et définitive cette question qui ternit notre image. Il y a va de la stabilité du pays. l'identification des coupables et leurs sanctions pourraient résoudre ce problème.

  • mohamed w.l (H) 01/07/2018 16:19 X

    Il est temps de comprendre que en demandant l'aide des étrangers pour résoudre nos problèmes interne. Comptons sur soit