12-07-2018 18:45 - Mauritanie: les coalitions d'opposition s'allient en vue des élections

Mauritanie: les coalitions d'opposition s'allient en vue des élections

RFI - En Mauritanie, les principales coalitions de l’opposition s’organisent dans la perspective des élections régionales, municipales et législatives du premier septembre prochain.

Ils ont mis en place mercredi 11 juillet à Nouakchott une alliance électorale pour remporter les scrutins dans les conseils municipaux et régionaux et s’assurer une forte présence à l’Assemblée nationale.

Les documents portant création de cette convention électorale ont été signés par les leaders des principales coalitions de l’opposition, dont Mohamed Ould Maouloud président du FNDU, le Forum national pour la démocratie et l’unité. « Il s’agit pour nous de lutter pour des conditions de transparence.

Ça, c’est le premier point. Et il s’agit de s’entraider dans le processus électoral. Nous avons créé une structure pour piloter cet accord. »

Les dirigeants de l’opposition ont critiqué l’impréparation des élections et le caractère expéditif de leur organisation par le pouvoir. Une faille pointée par Ahmed Ould Daddah président du RFD, le Rassemblement des forces démocratiques. « On a l’impression qu’il y a une course contre la montre pour, un peu, passer en force. Et je pense que c’est une très mauvaise chose. »

Pour la première fois, des élections vont se tenir sans la présence d’observateurs étrangers. Le gouvernement mauritanien ne veut pas les inviter. Selon Ahmed Ould Daddah, cela s’appelle un manque de sérénité.

« Quand on prétend être fort, qu’on a l’administration, la police, la gendarmerie, le budget de l’Etat – et Dieu sait que ce budget est mal géré - quand on a tout ça, si on ne peut pas mettre un minimum d’outils crédibles, visibles et transparents, c’est que, vraiment, il y a de graves choses à cacher. Nous sommes là pour les dénoncer. »

Les opposants mauritaniens signent leur union sacrée alors que plusieurs membres du gouvernement sillonnent le pays pour sensibiliser les populations à s’inscrire sur le nouveau fichier électoral.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 1
Lus : 934

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Oulamaou (H) 12/07/2018 20:32 X

    Les militaires n’ont qu’à rassembler le clic et clac et disparaître en regagnant les casernes. Ils ne seront inquiétés par personne, ils auront tout le loisir de dépenser les milliards usurpés durant leur existence et celle des descendants. Vive l’alternance, vive la démocratie.