01-08-2018 00:15 - Avis à tous les citoyens mauritaniens

Avis à tous les citoyens mauritaniens

ONG IODE - Notre ONG (Initiative d’Opposition contre les discours Extrémistes et les pratiques esclavagistes) informe tous les citoyens mauritaniens que notre organisation lutte contre l’extrémisme, l’esclavage et lutte pour l’unité nationale des mauritaniens et pour la cohésion et la paix sociales.

Concernant les soninkés de Dafor (Wilaya du Guidimagha), notre organisation souligne avec force son respect entier pour tous les Soninkés et particulièrement ceux de Dafor auxquels, nous présentons nos excuses au Maire et au Chef du village suite à notre déclaration sur WhatSap concernant la séparation des castes dans les cimetières.

Après des vérifications, il s’avère que ces accusations ne sont pas fondées car tous les citoyens sont enterrés ensemble dans les mêmes cimetières à Dafor. Nous demandons au Chef de village et au Maire de Dafor de prendre les dispositions pour résoudre les problèmes de terre entre eux et leurs frères.
En effet l’hivernage est déjà la et une solution urgente à ce problème doit être trouvée. Il est aussi utile de rappeler que les problèmes d’accès aux terres est aux mains de la Justice. En effet Le Cadi de OULD YENGE a transmis ce dossier au Procureur de Kiffa.

Notre organisation est déterminée à lutter contre l’esclavage et l’extrémisme en Mauritanie par le respect de la loi 2015-031 contre l’esclavage de et en particulier les articles 12, 14 et 19. Cette loi est signée par le Président de la République et le Premier Ministre et tiennent à ce qu’elle soit appliquée et respectée par tous les commis de l’Etat et par tous les citoyens.

Notre organisation condamne les diffamations qui sont constatées dans plusieurs cas. Les personnes qui déclarent des informations non fondées pour porter atteinte à d’autres seront suivies en Justice.

Mohamed Ould Mbareck

Président

Tél : +222 - 46 9077 09

Email: ongiode@gmail.com





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : ONG IODE
Commentaires : 2
Lus : 3464

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mseyke le martyr (H) 01/08/2018 18:43 X

    courage grand militant, laisse les ragots de coquins qui te grille partout. continue la lutte

  • radiakh (H) 01/08/2018 12:15 X

    Votre ONG n'a pas de sens, je pense que vous devriez innovez et cherché d'autres actions plus concrètes. Aucun pays au monde ne tolère des discours extrémistes et ou l'esclavage. La Mauritanie a plus besoin de réconciliation dans toute ces formes et d'un partage équitable des ressources de ce pays. Il ne faut pas continuer à berner le peuple sur des ong ou des parties politiques sans tenant ni aboutissants.