07-08-2018 16:23 - Collectif des propriétaires terriens de El Ech, Tekane : A Monsieur le Ministre de l’intérieur

Collectif des propriétaires terriens de El Ech, Tekane : A Monsieur le Ministre de l’intérieur

Le Quotidien de Nouakchott - Monsieur le Ministre,

Nous venons très respectueusement solliciter votre arbitrage dans une attribution foncière à Tekane (zone de EL ECH) dans la quelle nous nous estimons lésés par de nombreuses irrégularités et violations évidentes de la procédure et des conditions d’attribution.

En effet, le 13 novembre 2000, en présence du Hakem de R’kiz Mr Moulaye Brahim Ould Moulaye Brahim, Mr Mouhamed Vall Ould Mouhamed Mahmoud Chef du markez de Tekane et des représentants des propriétaires : Mr Sy Ibrahima, L’Imam Cheikh Abdoul Aziz SY et SY Alioune Badara, Conformément aux directives de l’ordonnance 83-127 en vue de la régularisation du terrain agricole appartenant au cadi Elhaj Boubacar Alpha SY (ci-joint copie du procès verbal).

Concernant le terrain sis a El ECH (zone de zouein), le Hakem déclara que ce terrain aurai été attribué. En échange ils se verront octroyés 40 Hectares adjacent à la coopérative de EL ECH (coopérative du village de AKER) qui auront à leur tour un terrain a cote de leur village AKER. Ce que refusèrent la coopérative d’AKER car ce second terrain était inexploitable n’ayant aucun accès a l’eau.

Aujourd’hui, une titre foncier a été attribué a Mr Cheikh Md Ahmed Ould Rahel ( Habib ould deloul) Sans aucune emprise sur le terrain, bénéficiant d’une autorisation de réhabilitation sur un terrain qui n’a jamais été exploité ce qui porte a douter des conditions d’attribution du titre foncier même.

En effet, le décret 2010-080 du 31 mars 2010 abrogeant et remplaçant le décret 2010-089 du 17 juillet 2000 portant application de l’ordonnance 83-127 du 05 juin 1983 portant réorganisation foncière et domaniale stipule dans son article 57 : « le concession provisoire est accordée pour une durée de 5 années, au terme duquel le terrain doit être mis en valeur.

A défaut de la mise en valeur dans ce délai, le titulaire sera déchu et ne pourra obtenir de concession définitive. »
. Dans son article 59 : « le concessionnaire provisoire est tenu d’assurer l’exploitation du terrain pendant 5 années convectives ».

Monsieur le Ministre, nous sollicitons votre intervention afin de vérifier les conditions d’octroi de ce terrain ayant bénéficié d’une autorisation de réhabilitation délivrée par le Wali du Trarza Mr Moulaye Brahim Ould Moulaye Brahim a travers le Hakem de R’kiz. Car il est impossible réhabiliter un terrain qui n’a jamais était exploite.

Durant l’absence du Wali le Hakem de R’kiz au vu du procès verbal de régularisation nous demanda de poursuivre ce dossier avec le Wali qui est le signataire de ce procès verbal du temps ou il fut Hakem de R’kiz.

Pendant ce temps, Mr Cheikh Md Ahmed Ould Rahel (Habib ould deloul) est entrain d’aménager près de 400 Hectares appartenant à des dizaines de familles qui n’ont d’autres ressources que ces terrains. Ces populations se voient injustement pénalisés par ces irrégularités car les citoyens doivent être tous égaux devant la loi.

Loin de contester, la loi nous n’en demandons que sa stricte application de façon équitable. En vous en remerciant et espérant une bonne compréhension de votre part, Monsieur le Ministre nous demandons votre rapide intervention pour éviter toute dégénération de la situation.

Le Collectif

Le 07 Août 2018



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 3114

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Hamady Barry (H) 10/08/2018 13:15 X

    Vous avez modéré votre langage les Tékanois, pensez vous avoir une oreille attentive? Ce Moulaye Brahim Ould Moulaye Brahim a commis trop de dégâts sur le foncier mauritanien et continue de le faire encore. En tout cas, si vous perdez ces terres, votre seule source de vie ça serait fatale pour les générations futures sans emplois, sans état civil et sans terre....Nos administrateurs doivent revoir les choses car la vérité finira par triompher

  • habouss (H) 07/08/2018 17:38 X

    Quel pays quand je pense que les surfaces attribuées à une seule personne correspondent aux surfaces exploitées avec d'énormes difficultés par l'ensemble des populations des grandes villes comme Kaedi et Boghé !

  • Ould Yarg (H) 07/08/2018 17:37 X

    Qui ne se rappelle pas de ce tristement célèbre Préfet Moulaye brahim ??Celui qui n’a pas hésité de mettre plus 75 villageois en prison après les avoir expropriés de leurs terres dans le Brakna. Le Village de Ndiorol, en garde encore les séquelles. Et le voila il rebondi dans le trarza, avec la même méthode et les mêmes arguments contournant les ordres du ministre de l’intérieur et du président en prétendant que ces hectares étaient en de réhabilitation/réaménagement ???. Non seulement il a exproprié les Ndiorolois de leur champ en le donnant a leur voisins harratines mais il prend leur culture hivernale pour en donner a un ancien commissaire Ould Hussein Excellence Monsieur le ministre, Dieu est notre témoin, sans être des applaudisseurs du pouvoir en place, nous savons et reconnaissons votre compétence et aptitudes professionnelles, nous vous demandons de nous enlever ce préfet qui a chaque fois qu’il est affecte dans le sud nous montre que mépris, usurpation, expropriations, haine et prisons. Monsieur le Ministre, lorsque vous étiez préfet a boghe, vous avez gérer des situations tres difficile qui ont leur origine de l’ère de Moulaye Brahim, et le voila vous l’avez nomme dans le Trarza, il répète les mêmes b….ses. Le président Aziz fait tout pour une harmonie entre les populations Mauritaniennes mais Moulaye Brahim ould Moulaye Brahim n’à jamais œuvrer pour l’unité et la bonne cohabitation

  • kalowopular (H) 07/08/2018 16:59 X

    Tant que vous en êtes à quémander vos droits , vous ne sortirez pas de ce bourbier. Prenez votre courage à deux mains et décidez vous à en découdre avec l’ occupant. Sinon foutez nous la paix et rentrez dans les rangs car vos écrits ne serviront à rien .