09-08-2018 17:16 - Nouakchott veut mobiliser ses partenaires sur la lutte contre le travail forcé

Nouakchott veut mobiliser ses partenaires sur la lutte contre le travail forcé

Apanews - Les autorités mauritaniennes ont entamé un travail de sensibilisation des partenaires du pays sur la question de la lutte contre toutes les formes de travail forcé à l’étranger.

APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant Maarouf Ould Oudaa

C’est dans ce cadre qu’une table ronde est organisée, jeudi à Nouakchott, pour mobiliser les partenaires pour l'obtention de fonds permettant de financer la lutte contre l'exploitation humaine qui conduit au travail forcé à l'étranger.

Organisé par le ministère mauritanien de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’administration, cette table ronde donnera lieu à des présentations d’exposés visant à démontrer l’importance du plan élaboré à cette fin.

Ce plan, mis en œuvre pour la période 2018-2019, répartit le pays en 4 zones où sera menée la campagne de sensibilisation sur les méfaits dudit phénomène.

Selon le secrétaire général du ministère mauritanien de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration, Ahmed Ould Mohamed Mahmoud Ould Deh, la rencontre s’inscrit dans le cadre du Projet d'appui à la liberté de circulation et aux migrations en Afrique.

Le projet en question est mis en place par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en partenariat avec l'Union européenne et sous la supervision et l’exécution du Centre international de développement des politiques migratoires dans les pays d'Afrique de l'Ouest.

Ce centre couvre notamment la Mauritanie, le Mali, la Guinée, le Sénégal, la Gambie et la Guinée Bissau.
MOO/te/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1289

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • pyranha (H) 10/08/2018 09:35 X

    Le titre de ce texte fait vraiment mourir de rire . ahhh bon ? mobilisation contre le travail forcé au moment où on se mobilise également pour séquestrer et emmerder les anti esclavagistes, une infamie considérée comme crime contre l'humanité. Bandes de vulgaires hypocrites personne ne peut croire à vos enfantillages.