06-09-2018 20:30 - Législatives à Nouakchott : 70 partis politiques ont recueilli moins de 1%

Législatives à Nouakchott : 70 partis politiques ont recueilli moins de 1%

Sahara Medias - Les résultats des élections législatives à Nouakchott ont révélé que 70 partis politiques n’ont pas franchi la barre de 1% de voix, alors que 10 partis politiques totalisent près de 50%.

Parmi ces partis arrivés en queue du peloton des formations politiques qui avaient eu à diriger le pays, comme par exemple le parti républicain pour la démocratie et le renouveau qui n’a obtenu que 0,93%.

Dans le sillage du PRDR, le parti Al Wiam présidé par Boidjel O. Houmeid, un fidèle parmi les fidèles de l’ancien président Maouiya O. Sid’Ahmed Taya qui n’a obtenu que 0,85% de voix. Le parti Adil, qui s’est constitué à l’arrivée au pouvoir du président Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi, qui avait accueilli une importante élite à sa formation, n’a recueilli lui que 0,75% de voix au niveau de Nouakchott.

La majorité des partis ayant obtenu moins de 1% appartiennent à la majorité présidentielle, notamment le parti Al Vadila qui dirigeait la coalition qui soutient le président Mohamed O. Abdel Aziz qui n’a recueilli que 0,64% de voix.

Trois partis, El Emel El mouritani, le parti de la construction nationale et celui du mouvement populaire mauritanien, gravitent autour de 0,16% soit près de 220 voix seulement.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2913

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • synthetiseur (H) 06/09/2018 22:43 X

    Pourquoi ne pas avoir le courage de faire la meme chose avec les ongs, les journaux, les pharmacies, les cabinets médicaux, les representations bidons, les assureurs, les syndicats, etc....? Ce pays est malades de ses structures que les pouvoirs successifs utilisent les uns contre les autres pour assoir leur main mise sur le pays et que nous soyons emportés par le déluge... Ces partis politiques n'auraient pas été touchés s'il ne constituaient pas une certaine gene pour le pouvoir et certains autres partis politiques; Man havara biiran li akhihi waqhaa vihi.

  • medabdul (H) 06/09/2018 20:38 X

    eh bien ces partillons cartables ou besaces ou tassoufre doivent être vides;et balances au diable.