25-09-2018 09:12 - Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du centre de formation des Oulémas

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du centre de formation des Oulémas

Saharamédias - Une unité de la police mauritanienne a procédé lundi à la fermeture du centre de formation des Oulémas situé dans la moughata d’Arafat et dirigé par l’érudit Mohamed El Hacen O. Dedew, considéré proche des frères musulmans.

Les sources de Sahara Medias précisent que la police a bouclé toutes les voies menant au centre, en prélude à sa fermeture définitive et le retrait de son agrément.

Cette décision intervient quelques jours après un prêche prononcé par O. Dedew dans une mosquée de la ville, au cours de laquelle il avait évoqué les récentes déclarations du président Mohamed O. Abdel Aziz qui s’en est violemment pris aux groupes de l’islam politique, y compris les frères musulmans.

Dans sa déclaration le président O. Abdel Aziz avait dit qu’Israël était plus clément que les groupes de l’Islam politique qui ont détruit les mondes arabe et musulman.

Ould Deddew a vivement critiqué les propos du président mauritanien considérant que la comparaison entre les musulmans et Israël était inapproprié et inopportune.

Les observateurs estiment que cette décision des autorités était une riposte au prêche d’ould Deddew qui a pris fait et cause pour le parti Tewassoul et les frères musulmans.

Une unité de la police est arrivée au centre et demandé à ses gardiens d’évacuer les lieux avant de procéder à la fermeture de ses portes principales et bloquer les routes qui y mènent.

Le centre de formation des Oulémas a été crée il y a quelques années par Mohamed El Hacen O. Deddew et dispense un enseignement à la fois classique (Mahadra) et moderne.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 4771

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • mystere1 (F) 26/09/2018 10:49 X

    Ah hypocrisie quand tu nous tiens ! il n’est pas bien de critiquer les oulémas, mais les nôtres dans ce pays en particulier ne jouent pas leur rôle religieux convenablement comme il se doit dans cette société mauritanienne, quant au président, on est d’accord que le prési a pris une décision incompréhensible au sujet de ces guides religieux du pays, même si c’est pas bien, cependant il a ses raisons de le faire, certainement il ne l’a pas fait au hasard, ensuite aussi, le plus sensé il doit dans la normale demander l’avis comme conseil à son ministre des affaires islamiques, afin que ce dernier le guide dans ses décisions, sinon pourquoi cette décision, d’autre part c’est risqué, car personne ne sait si cela peut engendrer des conséquences social, venant de la frustration de ces acteurs religieux.

    Personnellement je préfère de loin, être dirigé par un régime militaire que d’être guidé ou d’être dirigé par un pouvoir islamiste, citoyens mauritaniens(nes), sachez que si ces islamistes nous dirigent un jour, nous serons foutu, car le pays sera pire que l’Egypte comme sous le règne de l’ex-président sortant « le frère musulman Morsi », sans parler que la Mauritanie est en retard de ses mentalités, enfermées dans tous les sens presque, à commencer par le domaine religieux, nos oulémas ne veulent pas s’ouvrir aux autres, ils ne sont que dans leurs coquilles, et ne disent qu’au pouvoir ce qui lui plait, or notre prési a compris que ce sont des safagu, voulant mélanger religion et pouvoir, soit on est un vrai guide religieux, soit on est un homme de pouvoir !

    Sérieusement qu’on se dise la vérité, qu’on ne se mente pas ! et arrêtons ces nifague, si réellement nous avions de vrais oulémas, ça se saurait, car un vrai homme de Dieu ou acteur religieux, doit être imprégné dans la société en jouant le rôle de réconciliation entre le peuple dans sa diversité, car la religion n’a pas de couleur, ni race, ni ethnie et clans, ici dans ce pays il est contradictoire de dire que nous sommes tous des musulmans vivants dans un état à 100% islamiques, alors que nos cœurs, esprits et attitudes ne sont pas compatibles avec nos dires, pour la plupart du peuple, rare sont ceux qui sont droits dans ce pays, que ce soit des gens non religieux ou religieux, et en particulier comme guide religieux, je cite Med Sidi Yahya, dont tous que ce soit beïdane, harratins, et koori, sont unanimes que cet homme est direct, droit et sincère !

    je ne connais pas trop ce monsieur de deddew, donc je ne peux le juger, mais une chose est certaine, franchement nos guides religieux pour la plupart d’entre eux n’ont pas joué réellement leurs rôles au sein de la société comme il faut, et notre prési n’est pas fou ! ainsi soyons en sûr et certains que si ces « soi-disant islamistes » règneront dans ce pays, nous serons foutue, car ces derniers n’ont pas compris le vrai sens de cette belle religion de paix qui est symbole d’amour, de réconciliation entre musulmans, en bref la fraternité ! le pays sera plongé dans un chaos pire que le régime militaire, qui au moins nous tolère des libertés d’expressions dans les réseaux sociaux, et autres moyens de communications par voie internationales, les femmes noires seront forcées à se voiler malgré elles sans comprendre le sens des règles islamiques, les mauresques mettrons par force des hijabs, en bref la femme mauritanienne sera étouffée de ses droits dans la société, la jeunesse ne s’amusera point, les centres de distractions seront fermés et bannis, donc cela veut dire qu’un ministère de la culture, de la jeunesse et des sports seront étouffés, ainsi ce pays sera pire que l’Arabie saoudite, de ses méthodes archaïques, etc…

    et j’en passe, conséquences, ce sont des révoltes ou soulèvement populaires qui se déclencheront d’où une guerre civile contre ces derniers barbus, c’est ça ma vision pessimiste de ces guides religieux.

  • zeyd (H) 25/09/2018 13:56 X

    La fermeture du centre n'est pas une décision mûrement réfléchie - la patience est une vertu. Il ne faut pas prendre une décision qui pourrait se retourner contre soi... cette décision est un mauvais choix et il n'est pas trop tard pour y remédier...

  • Mohamedene (H) 25/09/2018 11:00 X

    La concussion n'est pas comme une médaille à 2 face. On ne peut ériger en Roi ces personnes au dessus de toutes les lois de la république et venir aujourd'hui les mettre au pas. Ces gens qui ont des organisations type l'état dans l'État sont un danger pour tout système démocratique et républicain.

  • BouselimatoulKessab (H) 25/09/2018 10:34 X

    A travers ces centres, des clubs d’oulémas s’est former pour saper les imams et doser leur présence dans toutes les mosquées, ce travail NAFIGH a permis à une bande (***) de devenir des imams et de toucher des salaires gratuitement sans avoir la capacité de diriger une prière dans une mosquée, les boutiquiers étaient des imams et gagner des salaires sans aucun effort sur l’hygiène et la propreté qui doit les accompagnés la prière, ceux qui prier dernier eux étaient à 90% de l’autre zone des pauvres, donc il faut faire peur à travers l’ISLAM.

  • BouselimatoulKessab (H) 25/09/2018 10:34 X

    Ce retournement de situation qui n’est pas la première et qui qualifie cette fois-ci nos érudits et imams pire que les israéliens est un vrai coup de sabre sur la tête des supporters de la politique temporel, ils avaient il y’a quelques jours demander au président Aziz de continuer son travail et que le parjure n’est rien dans le Coran et que l’on pouvait négocier cette étape dans le Coran, voilà pourquoi Aziz dit qu’ils sont pire que les israéliens et il doit sévir et il va sévir.

  • BouselimatoulKessab (H) 25/09/2018 10:33 X

    Pourquoi fermer ce centre alors que le reste est plus dangereux, pourtant à l’ouverture de ce centre qui n’est pas d’ailleurs le seul en Mauritanie, le pouvoir et son système se frotter les mains d’avoir une piqure et arme psychologique contre ceux qui ne parlaient pas Hassanya et avaient du mal à parler Arabe, mais seulement Dieu ne paye jamais les gens de mauvaises intentions et de domination sans raison.