25-09-2018 09:54 - La Mauritanie parmi 39 pays en manque de nourriture (rapport de la FAO)*

La Mauritanie parmi 39 pays en manque de nourriture (rapport de la FAO)*

Le National - Le rapport de la FAO, intitulé « Perspectives de récoltes et situation alimentaire », indique que 31 pays d’Afrique, sept en Asie et Haïti dans les Caraïbes ont encore besoin d’une aide alimentaire extérieure.

Selon le rapport, les conflits civils et les déplacements de population sont les principaux facteurs d’insécurité alimentaire en Afrique de l’Est et au Proche-Orient, alors que les conditions de sécheresse ont entraîné une réduction de la production céréalière en Afrique australe.

Les conflits civils, souvent associés à des événements climatiques extrêmes, continuent d’entraver l’accès à la nourriture des populations vulnérables en République centrafricaine, au Nigéria, au Soudan du Sud, en Syrie et au Yémen, entre autres.

Un conflit incessant et un changement climatique rapide continuent de remodeler l’agriculture dans le monde et contribuent à de graves pénuries alimentaires dans 39 pays, qui continuent de dépendre de l’aide des Nations Unies pour satisfaire leurs besoins alimentaires, a déclaré la FAO.

Dans ce contexte, les conditions météorologiques défavorables ont freiné la production céréalière de l’Afrique australe jusqu’à présent cette année, aggravant l’insécurité alimentaire, tandis que les pluies abondantes en Afrique de l’Est ont stimulé la production, mais ont provoqué des inondations localisées. L’importance mondiale des cultures céréalières pour l’alimentation humaine « ne peut être surestimée », selon la FAO. Les céréales sont extrêmement adaptables, en particulier dans les régions qui dépendent principalement des sources végétales pour les protéines et les calories.

Dans le nord du continent, le printemps favorable a provoqué une reprise de la production, tandis que dans l’ouest, les récoltes devraient revenir à des niveaux moyens. Dans la Communauté d’États indépendants du Proche-Orient et d’Asie centrale, les déficits pluviométriques ont fait prévoir que les récoltes céréalières de 2018 seraient « inférieures à la moyenne » alors que les conflits en cours dans certaines régions du Proche-Orient continuent d’entraver les activités agricoles. L’Extrême- Orient devrait augmenter légèrement, grâce à une production de paddy plus importante. Dans le même temps, les conditions météorologiques ont affecté la production de céréales dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Le rapport note que la production céréalière des 52 pays à faible revenu et à déficit vivrier (PFRDV) devrait se situer autour de 490 millions de tonnes métriques ; environ 19 millions de plus que la moyenne des cinq dernières années. « Le temps sec en Amérique du Sud a abaissé la production céréalière de 2018 par rapport au record de l’année dernière », indique le rapport, notant en particulier le maïs. En Amérique centrale et dans les Caraïbes, on peut lire que « les pluies défavorables ont affecté la production de maïs en 2018, sauf au Mexique ».

Parmi ces pays menacés, on peut citer entre autres : Afghanistan, Burkina Faso, Burundi, Cap-Vert, Cameroun, République centrafricaine, Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Érythrée, Eswatini (ex-Swaziland), Éthiopie, Guinée, Haïti, Iraq, Kenya, Lesotho, Libéria, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Mozambique, Myanmar, Niger, Nigéria, Pakistan, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan du Sud, Soudan, Syrie, Ouganda, Yémen.

Hansy Mars

* Titre choisi par la rédaction de Cridem.org,




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1675

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • duroowo (H) 25/09/2018 12:35 X

    C'est trop logique tout le sud se fertile avec des terres arables si le regime voulait faie autosuffisance alimentaire sa va etre facile mais tout l'argent c'est pour elire des faux representant et le troisieme mandat le probleme de la Mauritanie n'interesse pas ce regime militaire.

  • cccom (H) 25/09/2018 11:48 X

    Si le Président Aziz accepte de m’écouter un moment avec attention, nous exporterons tous les produits agricoles par application de ma codirection de la Commission Régionale de l’Adrar et produirons le double de nos besoins de riz à faibles coût au Trarza. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr