09-11-2018 20:00 - Mobilisation pour Mohamed Mkhaïtir, condamné à mort en Mauritanie

Mobilisation pour Mohamed Mkhaïtir, condamné à mort en Mauritanie

RFI - A Dakar, une campagne mondiale pour exiger la libération du blogueur Mohamed Mkhaïtir a été lancée ce jeudi. En prison en Mauritanie depuis 2014, la justice a condamné à mort cet homme de 35 ans pour avoir publié un article sur son blog qui dénonçait les discriminations contre les forgerons, caste à laquelle il appartient.

Plus d'une trentaine d'associations de défense des droits de l'homme appelle la communauté internationale à faire pression sur le gouvernement mauritanien pour obtenir la libération du blogueur.

Sur le papier, Mohamed Mkhaïtir est libre. Car la cour d'appel qui a annulé sa condamnation à mort en 2017 a aussi réduit sa peine à deux années de prison. Il était derrière les barreaux depuis trois ans. Mais, comme explique Kiné Fatim Diop d'Amnesty International, le blogueur est au contraire, depuis l'an dernier, détenu au secret : « Il n’a quasiment pas de contact avec sa famille.

Ses avocats ont à plusieurs reprises demandé un droit de visite. Ils n’ont jamais obtenu de réponse des autorités mauritaniennes. Pour nous, c’est vraiment un mépris à une décision de justice. »

Mohamed Mkhaïtir est-il gardé en détention pour des raisons de sécurité, comme l'affirment les autorités mauritaniennes ? Le chercheur François Patuel d'Amnesty International estime que c'est à la communauté internationale, aux bailleurs de fonds notamment, d'interpeller les autorités pour obtenir sa libération :

« On pense qu’il faut que les partenaires techniques et financiers de la Mauritanie, qui appuient notamment la Mauritanie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, interpellent la Mauritanie sur la situation de Mkhaïtir et demandent aussi sa libération et le fait qu’on lui garantisse une sécurité. »

Pour Amnesty International, le cas de Mohamed Mkhaitir n'est pas isolé, l'organisation de défense des droits de l’homme a recensé 175 arrestations de militants anti-esclavagistes depuis 2014.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 1168

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)