19-11-2018 13:12 - Mauritanie : l’UE verse 57,5 millions d’euros à la Mauritanie au titre de l’accord de pêche

Mauritanie : l’UE verse 57,5 millions d’euros à la Mauritanie au titre de l’accord de pêche

Délégation de l'Union européenne - L'Union européenne vient de verser 57,5 millions d'Euros, soit près de 2,4 milliards d'ouguiyas (MRU), au gouvernement mauritanien en tant que contrepartie financière annuelle dans le cadre de l'Accord de pêche entre la Mauritanie et l'Union européenne.

Ce paiement forfaitaire vient en addition des licences obligatoires achetées par les armateurs européens pour chaque navire venant pêcher dans les eaux mauritaniennes et des redevances payées sur les prises effectuées après contrôle des autorités compétentes.

L'Accord multi-annuel est l'une des expressions de la longue et fructueuse coopération entre l'Union européenne et la République islamique de Mauritanie dans le secteur de la pêche. L'Union européenne souhaite que ce partenariat privilégié se poursuive et se renforce dans le contexte des négociations du futur protocole qui auront lieu au cours de l'année 2019.

Pour rappel, la contrepartie financière est relative à l'accès des navires de l'Union européenne aux zones de pêche mauritaniennes dans les conditions définies d'un commun accord par les deux parties. Celles-ci s'engagent à promouvoir une pêche responsable sur la base des principes d'une exploitation durable des ressources halieutiques et des écosystèmes marins.

Pour plus de renseignements veuillez contacter la Délégation de l'Union européenne en Mauritanie

Téléphone: (222) 45 25 27 24

Télécopie: (222) 45 25 35 24

https://eeas.europa.eu/delegations/mauritania/53982/communiqu%C3%A9-de-presse-accord-de-p%C3%AAche-entre-la-mauritanie-et-lunion-europ%C3%A9enne_fr



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1845

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Belphegor (H) 21/11/2018 16:20 X

    Korimagna Il n'y a que les naïfs comme vous qui peuvent continuer à croire que l'UE, les Etats Unis ou tout autre puissance économique mondiale se priverait d'opportunités en Mauritanie juste pour les beaux yeux de Biram et ses acolytes et leur propagande abjecte….Le respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression sont des concepts a géométrie variable utilisés ou ignorés par lesdites puissances au gré de leurs intérêts stratégiques et ce n’est pas le dénigrement tout azimut de la Mauritanie a l’étranger par les activistes alimentaires de l’IRA qui y changera quelque chose, même votre totem Biram ne croit pas à ces belles vertus et ces beaux discours et à chaque fois qu’on lui offre un tribune ou un micro où s’exprimer en occident (avec séances photos a l’appui qui vous mettent en transe et vous confortent dans son statut de messie sauveur autoproclamé du pays) , il surfe juste avec assez de succès sur la vague d’islamophobie qui prévaut la bas (avec le mercantilisme opportuniste qui le caractérise) pour ses intérêts personnels (politiques, médiatiques et pécuniaires) avant tout et pour entretenir délibérément l’amalgame entre Islam et esclavage mais si vous voulez continuer à porter des œillères pour ne pas vous en rendre compte grand bien vous en fasse, il est pour le moment le cheval de Troie de ceux qui l’utilisent pour leur agenda personnel et à ce titre il reste au sommet de l’affiche jusqu’à ce qu’ils n’en aient plus besoin….Wait & see.

  • Korimagna (H) 20/11/2018 13:48 X

    C'est très étonnant de voir au moment où les puissances étrangères se mobilisent contre les pratiques esclavagistes, racistes et génocidaires en Mauritanie, l'UE finance la corruption, l'injustice et les pilleurs de deniers publics !!! On va en vouloir à Aziz, mais n'oublions que ses principaux alliés sont aussi des criminels au même titre que les terroristes.