22-12-2018 21:45 - Ahmed Ould Sidi Baba évoque les évènements 89, lors de son entretien avec Chinguit TV

Ahmed Ould Sidi Baba évoque les évènements 89, lors de son entretien avec Chinguit TV

Adrar Info - L’ancien ministre Ahmed Ould Sidi Baba a déclaré que les événements de 1989 entre la Mauritanie et le Sénégal, constituaient une discrimination ethnique débutés, par des agressions et attaques lancées par des sénégalais contre les commerçants mauritaniens.

Des semaines de pillage, de chantage et d’abus, contre les mauritaniens, jusqu’à ce que les informations parviennent à la Mauritanie. Bien que les autorités n’aient pas informé les Mauritaniens de ce qui s’était passé, les rapatriés, rentrant du Sénégal, ont rapporté les incidents aux populations locales.

La réaction mauritanienne face à ces incidents a duré 36 heures en Mauritanie contre quelques semaines au Sénégal.

Ould Sidi Baba a ajouté, dans le sixième épisode de l’émission «Carnets nationaux» diffusée par la chaine Chinguit TV, qu’il avait fait- à l’époque- une déclaration au nom de l’Association des maires mauritaniens comportant des faits réels qui confirment, que le ministère de l’Intérieur du Sénégal était derrière les événements d’expulsion des commerçants mauritaniens, pour d’autres objectifs.

Ould Sidi Baba
a souligné que le président mauritanien Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya avait demandé à plusieurs reprises, à son homologue sénégalais Abdou Diouf de ne pas déporter les mauritaniens, mais ces déportations encouragées par le ministère de l’Intérieur, qui avait des intentions derrière l’expulsion des commerçants mauritaniens, ont eu lieu.

A la question de savoir si le communiqué de l’association des maires qu’il a signé, était tendancieux et incriminait le Sénégal, Ould Sidi Baba a déclaré qu’on ne peut pas s’attendre à ce que son association soit neutre face à de tels événements.

Se rétractant, il ajoute "mais, nous et le Sénégal avons des relations plus importantes que tout cela et, sachant qu’il est impossible pour les États de vivre, sans passer par des frottements de ce type, avec d’autres états, il vaut mieux oublier, maintenant. Personne ne doute que nous mauritaniens ,avons grand intérêt à bâtir des relations distinguées avec le Sénégal".

Revenant sur le communiqué de l’association des maires qu’il présidait à l’époque, Ould Sidi Baba a déclaré que la déclaration comporte des données fiables, dont entre autre, le désir du gouvernement sénégalais de nationaliser son économie en expulsant les commerçants Mauritaniens.

Le document a également souligné que le gouvernement mauritanien n’est pas un agresseur, que le Sénégal n’est pas une victime et que les Arabes mauritaniens ne sont pas impliqués au conflit, qui opposait exclusivement des agriculteurs nomades et des agriculteurs noirs.

A ce propos, Ould Sidi Baba s'est posé une question sceptique portant sur qui de Maaouya ou Abdou Diouf avait émis les ordres de verser le sang, à l’époque? Vous pouvez suivre les propos du ministre, à ce sujet, entre la 15e minute à la 28e minute, dans la vidéo ci-jointe :



Source : http://nawafedh.com/?q=node/9399

Traduit par adrar.info





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2754

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • habouss (H) 24/12/2018 11:23 X

    Même tout prêt de la tombe, point de repentir ! Il ne s'agit pas des crimes commis par les sénégalais contre de paisibles commerçants mauritaniens, mais de l'action de Ould Taya et de ses sbires comme toi Ould Ahmed Baba contre vos propres compatriotes en les déportant, expropriant, humiliant, assassinant. Ce de cela qu'il s'agit pauvre type !

  • Belphegor (H) 24/12/2018 01:00 X

    @Moukhabarat Ce genre de révélations les dérange quand c'est un toucouleur qui le dit d'où l'absence de réactions de ceux qui se prennent pour les pères de la morale et la vertu sur ce site mais quand c'est un maure qui le dit ils sortent de leur silence pour tirer à boulets rouges sur lui:le summum de l'hypocrisie et l'indignation sélective.

  • moukhabarat (F) 23/12/2018 15:31 X

    Baro Abdoulaye a confirmé les déclarations de Ahmed Sidi Baba. Si le webmaster de Cridem pouvait republier les entretiens de Mr Baro sur lesquelles aucun cridémien n'a réagit. Par contre on traite Mr Sidi Baba qui dit la mémé chose de n'importe quoi comme quoi les toucouleurs ont le tribalisme dans les gènes.

  • damocles (F) 22/12/2018 22:11 X

    Monsieur Sidi Baba, attention au sens des mots le Senegal n'a pas déporté mais expulsé des citoyens mauritaniens par contre lq Mauritanie en sus d'avoir expulse des Senegalais a egalement deporte ses propres citoyens tous des negro mauritaniens

  • medabdul (H) 22/12/2018 22:07 X

    CA c'est du vrai khourouzou d'un sénile.