20-02-2019 12:12 - Mauritanie: peur sur Nouakchott

Mauritanie: peur sur Nouakchott

Le360 Afrique - Les populations nourrissent une vive inquiétude et une grosse peur au sujet du développement de l’insécurité urbaine dans la grande agglomération de Nouakchott, suite à plusieurs meurtres crapuleux.

Dernier épisode macabre en date, le meurtre crapuleux d'un jeune gérant de bureau de transfert de fonds (O B, 28 ans), enlevé par des inconnus, puis tué de plusieurs coups de couteau avant que son corps ne soit brûlé. Un crime particulièrement odieux, dont le mode opératoire a choqué les esprits. Ce meurtre a plongé Nouakchott dans une atmosphère générale de peur et de colère.

Le corps de la victime a été retrouvé dans une zone inhabitée, quasiment calciné, dans les environs du quartier de la commune de Dar Naim (banlieue nord de Nouakchott), selon plusieurs témoignages concordants.

Les présumés auteurs de cet acte, qui ressemble à un crime crapuleux, ont saboté les caméras de surveillance du bureau de transfert de fonds, et emporté un montant de 150.000 ouguiyas, soit 3.600 euros.

Face à cette situation, des sit-in ont été spontanément organisés à Nouakchott pour exiger la protection des populations et le limogeage du ministre de l’Intérieur, Ahmedou ould Abdallah, et du directeur général de la sûreté national (DGSN), le général Mohamed Ould Meguet.

Des responsables auxquels il est reproché leur «incompétence à assurer la mission régalienne de sécurisation des personnes et des biens».

Illustration avec ces activistes de la société civile qui se sont furtivement rassemblés devant les locaux de la direction de la police, pour réclamer des mesures radicales en vue de freiner la propagation de l’insécurité.

Seulement, les tentatives de manifestations spontanées ont toutes été dispersées sans ménagement par les forces de police.

Commentant cette atmosphère délétère, un observateur conseille aux autorités «d’employer les forces de l’ordre dans le cadre de patrouilles nocturnes visant à protéger les populations, à la place de la répression contre des manifestants qui réclament leur droit légitime à la sécurité».

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4624

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • rimois (H) 20/02/2019 13:50 X

    La sécurité est un droit. Il faut des patrouilles des éléments de la sécurité pour rassurer les citoyens et dissuader a commettre des forfaitures tout comme les GRSR dissuadent les conducteurs de faire des infractions. Il faut une présence visible et efficace et continue de la sécurité