15-08-2019 15:51 - Mauritanie : Nouakchott, ville-poubelle inquiète les observateurs

Mauritanie : Nouakchott, ville-poubelle inquiète les observateurs

Kassataya - Depuis plusieurs semaines la capitale mauritanienne vit sous des ordures ménagères. La presse nationale et les réseaux sociaux avaient lancé des sonnettes d’alarme qui sont restées sans réactions des pouvoirs publics.

Les mauritaniens ont l’impression qu’ils ne sont pas gouvernés et que les citoyens manquent aussi de civisme. Et pourtant Nouakchott vient d’accueillir 11 chefs d’Etat africain et plusieurs délégations du Maghreb du monde arabe et occidental pour l’investiture du nouveau président mauritanien.

Mais les efforts qui ont été déployés pour la réussite de la cérémonie contrarient avec l’autre image d’une capitale qui croupit dans des ordures ménagères depuis plusieurs semaines dont les responsables directs sont d’abord les citoyens et ensuite les pouvoirs publics qui continuent de faire la sourde oreille pour dégager toutes ces saletés.

Un spectacle d’immondices qui encombrent même certains trottoirs sans parler de tous les coins de la rue. L’ampleur du phénomène inquiète les observateurs qui pointent le laisser-aller des autorités de Nouakchott et interpellent le nouveau gouvernement à parer au plus pressé.

La protection de l’environnement est un devoir de l’Etat. Cette problématique semble être absente des priorités du gouvernement de Ould Cheikh Sidya.

Les poubelles à ciel ouvert sont source de plusieurs maladies pourvu qu’il ne pleuve pas les jours à venir. C’est également les municipalités de Nouakchott et sa nouvelle région qui sont mises devant leurs responsabilités.

Les ordures ménagères ont un coût mais qui est moindre par rapport à l’éducation de la citoyenneté et certainement plus important au niveau de la santé des populations.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 14 août 2019)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1694

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Marrakech (F) 16/08/2019 14:56 X

    A mdmdlemine : Ghazwani a accepté cet héritage, il était assez proche d'Aziz pour évaluer ce qu'il lui a laissé. Aziz ne souhaite pas la réussite de son poulain, il veut tout simplement que son successeur échoue pour pouvoir apparaître dans 5 ans comme un sauveur et être réélu à la tête de l'Etat.

  • mdmdlemine (H) 15/08/2019 17:03 X

    Merci d'abord Cheikh Kane pour votre "chronique" au ton relativement critique donc conseillère pour ceux qui veulent voir les attentes du public mauritanien par d'autres yeux Ghazouani a hérité un Etat malade, un élephant aux pieds d'argiles, des caisses vides, des fonctionnaires corrompus, des espions mais il reussira à coup sûr a Il faut de la patience et ne pas se hater pour voir le changement, puisque Ghazouani a hérité un Etat moribond, des patates chaudes qui ne dissuaderont pas d'operer les réformes l'ancien régime a legué un Etat malade sans pieds ni jambes, ni ressources les ordures, les rumeurs sur Aqmi, les réserves de l'UPR et de la Majorité par rapport au nouveau pouvoir sont destinés à envenimer la situation qui ne pourra être decanté qu'avec le temps, surtout que Ghazoauni semble bien prendre conscience de la situation et agit lentement et surement pour assainir une administration rompu à la gabegie, à la corruption, à la paresse et aux autres maux tribaux et népotisites Son staff déjà nommé est à coup capable de relever le défi mais l'assainissement doit s'étendre aux collaborateurs en aval pour avoir une équipe saine

  • habouss (H) 15/08/2019 16:19 X

    Voici la priorité des priorités, à savoir l'assainissement de NKTT. Le Président élu, Ould Cheikh Ghazouani doit au sens propre du mot faire descendre l'Armée Nationale dans les rues de NKTT pour assainir à fond notre jeune capitale, aidée en cela par la noria de fonctionnaires et agents de l'état. Aussi, les commerces, les étalages sur la voie publique doivent être déguerpis, avec un suivi rigoureux contre le payement d'amende ou la traduction des fautifs devant la justice. Il en va de la nécessité de poursuivre l'installation de notre nouveau Président dans une capitale propre.