21-08-2019 13:51 - Vidéo. Mauritanie: Nouakchott envahie par les ordures, l'armée appelée à la rescousse

Vidéo. Mauritanie: Nouakchott envahie par les ordures, l'armée appelée à la rescousse

Le360 Afrique - Nouakchott, la capitale mauritanienne, croule sous des tas d’ordures visibles dans les rues de plusieurs communes et quartiers, donnant une repoussante image d'une ville poubelle. Face à ce spectacle affligeant, les nouvelles autorités ont décidé de lancer une vaste campagne d’enlèvement des ordures.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation explique que l’opération «est organisée sur instruction du président de la République, Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, conscient de la nécessité de nettoyer la ville de Nouakchott dans le cadre d’une nouvelle dynamique visant l’éradication du phénomène de prolifération des ordures».

«[Cette initiative] est l’expression d’une volonté réelle de réduire temporairement le malaise des habitants de la capitale en attendant l’élaboration d’un plan visant l’éradication du phénomène de prolifération des ordures», poursuit ce communiqué.

Grâce au concours de l’état-major des armées, la campagne mobilise plusieurs centaines de militaires. Les soldats, appelés à la rescousse, enlèvent les ordures dans les neuf communes que compte la capitale mauritanienne.



Amadou Barro, adjoint au Maire de la commune de Sebkha, un quartier populaire de Nouakchott, par ailleurs responsable de l’assainissement, approuve le principe de cette opération, dans un contexte de grande insalubrité.

Ce responsable a également rappelé que la compétence de la gestion des ordures a été retirée aux communes depuis plus de 10 ans.

Ce responsable est également revenu sur l’histoire du dernier contrat signé entre la défunte Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) et une mystérieuse société, EMATRAD, pour 1,7 milliard d’ouguiyas, qui s’est soldée par un véritable fiasco.

Ce responsable nourrit également certaines craintes par rapport à la durée de cette opération et la détermination des autorités à rendre cette action pérenne.

Gueye Abdoul Pathé, chef des services administratifs de la commune de Sebkha, applaudit quant à lui l’initiative des autorités, qui vient à point nommé, dans un contexte caractérisé par un sérieux problème dans la gestion des ordures ménagères dans la capitale.

Il salue le fait que cette campagne est menée grâce au précieux concours de l’armée nationale, qui dispose des ressources humaines et matérielles à même d'aider à rendre la ville propre.

Toutefois, la propreté de la capitale incombe aussi au sens de la responsabilité dont peuvent faire preuve les citoyens.

A cet égard, il est fondamental que les autorités lancent une campagne de sensibilisation auprès de la population de la capitale, et que les comportements inapropriés soient sanctionnés.

Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2002

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • rimois (H) 22/08/2019 15:37 X

    et la CUN dans tout ça et son budget réservé à la gestion des ordures. Il faut des véhicules adaptés, un planning méthodique,du matériel adapté et un respect des normes afin de gérer conformément les ordures comme le font les professionnel.

  • Ould kardous (H) 22/08/2019 08:01 X

    Les presidents de la communaute urbaine qui se sont succedes a la tete de cette institution n ont fait que gerer le quotidien et n ont pas elabore une politique a long terme pour eradiquer ce fleau

  • Marrakech (F) 21/08/2019 18:13 X

    Eduquer, les citoyens mais aussi réprouver et réprimer les incivilités ...