16-01-2020 17:00 - Angola : un mauritanien assassiné

Angola : un mauritanien assassiné

Le Calame - La communauté mauritanienne en Angola de nouveau endeuillée avec l’assassinat dans la nuit du vendredi au samedi dernier d’un jeune diamantaire.Mamadou Ly (40 ans environ) natif de Maghama a été froidement abattu par un policier angolais. Etabli depuis plus de 15 ans, Ly revenait chaque année au moins une fois en Mauritanie.

Les circonstances du meurtre s’apparentent à un guet apens minutieusement préparé par son bourreau. Diamantaire de son état, Ly avait été approché par son meurtrier qui lui avait laissé entendre qu’il connaissait un groupe d individus disposant des pierres précieuses à la vente. Sans l’ombre d’un doute, Ly demanda à son chauffeur de s’apprêter pour un petit tour en dehors de la ville. Aussitôt dit aussitôt fait !!!

Après quelques kilomètres, le meurtrier qui est un policier angolais demanda au chauffeur de s’arrêter. Puis il demanda à Ly de continuer le reste du chemin à pieds.

Le chauffeur est resté quant à lui dans la voiture pour attendre leur retour. Quelle ne fut sa surprise. Quelques minutes plus tard, des tirs se font entendre. Réalisant l’irréparable, le chauffeur démarra en trombe essuyant des tirs. Légèrement blessé, il donna l’alerte.

La consternation gagna la communauté mauritanienne en Angola. Fortement mobilisés, les mauritaniens, après avoir exprimé leur indignation, entrent en contact avec les services de l’ambassade de Mauritanie à Luanda.

A son tour, la représentation diplomatique mauritanienne saisira les autorités angolaises afin qu’une enquête appropriée soit diligentée pour élucider les circonstances du meurtre et procéder à l’arrestation du ou des coupable(s) et des commanditaires.

L’enquête avance à vitesse d’éclair. Le chauffeur sur qui pesait des soupçons finira par avouer et dénoncer son complice qui n’est autre que son propre neveu.

C’est lui-même qui avait tiré sur sa propre jambe pour se « dédouaner ». Ala tête d’un important réseau, il avait prémédité leur crime pour mettre la main sur une importante somme d’argent que le défunt avait en sa possession. Ils auraient aussi agi au profit de nombreux créanciers de Ly qui avec sa mort trouvent une occasion en diamant de ne plus rembourser.

Les enquêteurs ont procédé à une reconstruction des faits. Après l’autopsie, la dépouille a été remise à la communauté mauritanienne. Et c’est le dimanche matin que Mamadou Ly a été inhumé, à Luanda. Ly laisse une famille orpheline. Il laisse six enfants issus de ses deux mariages avec une maghamoise et une angolaise.

Enfin, les ressortissants mauritaniens n’ont pas manqué de saluer les efforts déployés par l’ambassade de Mauritanie en Angola ainsi que le député de Maghama Niang Mamadou en accompagnement et en assistance.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 8809

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Belphegor (H) 18/01/2020 18:25 X

    @Lass77 L'Angola a toujours été une terre hostile aux étrangers que ce soit avant (du temps où la guerre civile y faisait rage entre le MPLA et la rébellion de l'Unita) et maintenant...L'Angolais qu'il soit civil ou militaire a généralement un profond mépris pour les étrangers qu'ils soient originaires d'Afrique de l'ouest, de l'est ou du centre.

  • lass77 (H) 16/01/2020 20:56 X

    L'Angola n'est plus comme avant, les angolais sont aigris de haine et de jalousie en voyant les étrangers s'enrichir là où eux ils vivent dans la misere. Il faut quitter ce pays comme de toute l’Afrique centrale et australe. Il y'a trop d'étrangers africains tués en Angola ces dernières décennies. Paix à son âme .