31-05-2020 01:53 - La famille de Abass Diallo nie en bloc et récuse tout arrangement

La famille de Abass Diallo nie en bloc et récuse tout arrangement

Le Calame - Ce samedi 30 mai, à Dabbano, les parents de Abass Diallo, abattu à bout portant par une unité de l’armée, à Wending, ont refusé de prendre des mains de la délégation constituée d’officiers de l’Armée, de la gendarmerie, de la garde, du directeur régional de la sûreté nationale du Brakna et du préfet de M’Bagne, venue présenter les condoléances un montant de 1 million de MRO.

Les proches ont fait savoir à ladite délégation leur stupéfaction suite aux propos jugés "malveillants, ‘’inappropriés" tenus à l'égard de leur fils.

Face au refus ferme de la famille qui exige que justice leur soit rendue, la délégation, sur le chemin du retour à Aleg, a finalement remis ledit montant au maire de M’Bagne espérant peut-être que la famille reviendra sur sa décision.

Les larmes n'ont pas encore séché dans la localité. L'indignation reste vive. La famille de Abass Diallo nie en bloc les accusations portées à son encontre et se dit outrée par le communiqué de l’Armée nationale.

"Abass est un éleveur. La veille de sa mort, il était parti acheter de l’aliment de bétail à M’Bagne. Il sera approché par un commerçant pour le transport de sa marchandise. Il ne s’est jamais livré à des activités de contrebande et reste inconnu des services de police. Il n’a jamais d’ailleurs eu affaire avec eux. C’est un père de famille rangé qui faisait vivre dignement sa famille", ont-ils rétorqué.

Abass avait à sa charge ses huit enfants, quatre neveux (enfants de sa sœur décédée) et sa mère de 80 ans.

Ses proches ont décidé de porter plainte et réclament l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances ayant entraîné la mort de Abass Diallo et récusent tout arrangement.

Enfin, le neveu et le commerçant, témoins oculaires de la scène, ont été entendus, ce samedi 30 mai, par la brigade de gendarmerie de M’Bagne.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 3285

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • medabdul (H) 31/05/2020 11:51 X

    c'est misérable et indigne de proposer cette somme dérisoire en ouguiyas monnaie de singe ;y'a que des types misérables d'esprit et ignobles qui peuvent le faire.

  • netali (H) 31/05/2020 10:27 X

    Comment on peut demander à un assassin de faire une enquête sur un meurtre qu'il a commis. Ce que je n'arrive pas a comprend c'est comment un musulman peut mentir à tel point? La vie n'est pas a vendre gardez votre dignité. Rien ne vous coute de dire la vérité c'est le destin il est mort il est mort c'était un accident point. les gens ne peuvent pas vous forcer à amener leur fils en vie parce que vous ne pouvez pas mais quand meme ils vont soit vous excusez ou pas. Ce que la vérité n'a pu resoudre c'est pas le mensonge qui peut le resoudre.

  • Salem Vall (H) 31/05/2020 08:12 X

    @Nedo, votre rancoeur n’a d’égal que votre racisme et manque de civisme envers la Mauritanie. Comment peut-on aussi formel en disant qu’il s’agit d’un crime. Laissez l’enquête et la justice passée. Votre mépris (et quelques petits groupuscules qui ne représentent rien) pour la Mauritanie sera le poison qui vous minera à pour toujours

  • Ahmedabdallah (H) 31/05/2020 07:55 X

    Le sadisme et l'incurie se poursuivent encore, suite à cet assassinat abject! Ainsi l'état_major de l'armée d'occupation de la Vallée nous dit donc très clairement que la vie d'un "kowri" vaut tout au plus 1 million d'ouguiyas anciennes! Et celle d'un hartani vaudrait sans aucun doute 100 fois moins, toujours selon l'entendement esclavagiste et raciste de ce corps rendu malade par le fait que son haut commandement est mono-colore et sans éducation! Quel cynisme dans ce pays ruiné par la malédiction!

  • lass77 (H) 31/05/2020 05:58 X

    Ce n'est pas l'argent qui achète la mort. Justice d'abord et indemnisation pour les ayants droits de ce martyr. Il est curieux que le président n'a pas encore réagi.

  • nedo (H) 31/05/2020 02:34 X

    Très très maladroit de proposer cette minuscule somme à une famille qui en est au tout début de sa douleur. Encore énième maladresse des autorités qui croient que l'argent règle tout. La communauté négro-mauritanienne ne veut qu'une chose: la fin du mépris et du racisme envers elle, c'est tout.