02-07-2020 07:03 - Le chauffeur de la famille de l'ancien président Ould Abdel Aziz relâché

Le chauffeur de la famille de l'ancien président Ould Abdel Aziz relâché

Al-akhbar - La police mauritanienne a remis en liberté le mercredi 1er juillet courant, le chauffeur de maison de la famille de l’ancien président mauritanien Ould Abdel Aziz, en l’occurrence Moctar Mohamed M’Bareck.

Une relaxe qui intervient après prés d’une semaine de détention dans l’un des commissariats de police de Tevragh Zeina, relevant de Nouakchott Ouest.

Le conducteur est accusé d’avoir illégalement exfiltré l’ex ministre Sidi Ali Ould Mohamed Khouna vers Binechab afin de rencontrer l’ex Chef de l’Etat, alors que l’interdiction de circuler entre les wilayas est toujours en vigueur.

Le fils de l’ancien homme de Nouakchott Beder Ould Abdel Aziz, avait appelé quant à lui auparavant, dans un communiqué, les autorités à relâcher sans attendre le chauffeur de la famille, à lui présenter ainsi qu’à la famille des excuses pour les préjudices matériels et moraux subis, en raison de ce qu’il a qualifié d’enlèvement et d’emprisonnement injuste de leur "père malade".

Il a conseille également dans son communiqué le gouvernement à se consacrer au traitement de "la situation catastrophique" dans laquelle le pays a été mis, à sauver les citoyens des risques de famine, du blackout et du musèlement des libertés d'expression qui planent sur le pays, après avoir consacré les libertés, a-t-il ajouté.

Edité par Al-akhbar

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3458

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Belphegor (H) 02/07/2020 14:53 X

    Aaah le rejeton d'Aziz qui donne maintenant des conseils d'humanisme et de respect des droits de l'homme et libertés publiques, c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité. Dommage qu'il n'ait pas prodigué ces sages conseils a son mégalomane de père lorsqu’il se servait ouvertement des services de l'état (police, gendarmerie, impôts, justice) a des fins de règlements de comptes personnels tout en se gavant goulûment sur les deniers publics….Décidemment le ridicule ne tue pas.

  • mdmdlemine (H) 02/07/2020 12:11 X

    s'il est malade, il droit souffrir de virus du "pouvoir", donc pas trés grave pour l'organe, requérant uniquement un traitement curatif du cerveau pour se résoudre au fait accompli et avoir la conviction que toute chose à une fin parole d'un spécialiste diplômé d'une grande université