08-07-2020 10:35 - Aziz aurait offert une île mauritanienne à l’Emir du Qatar

Aziz aurait offert une île mauritanienne à l’Emir du Qatar

Saharamédias - La commission d’enquête parlementaire a ouvert mardi une enquête à propos de l’octroi par l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz d’une île comme cadeau à l’ancien Emir du Qatar Hamed Ben Khalifa Al Thani, et a entamé l’audition de certains responsables liés à ce dossier.

Des sources bien informées ont réaffirmé à Sahara Medias que la commission a auditionné mardi l’ancien ministre de la justice Brahim O. Abdallahi O. Daddah, à l’époque conseiller à la présidence et qui avait été chargé de suivre le dossier de l’île avec les responsables qataris.

La commission dispose d’un document confidentiel contenant une lettre datée du 12 janvier 2012, adressée par l’ambassadeur du Qatar à Nouakchott Mohamed Ben Kerdy Taleb El Merry au ministère qatari des affaires étrangères lui notifiant l’octroi par Ould Abdel Aziz l’une des magnifiques îles sur la côte de l’océan atlantique, près du banc touristique d’Arguin.

Dans cette lettre qui a été dévoilée il y a quelque temps, le diplomate qatari écrit qu’il a été convoqué par O. Abdel Aziz le 10 janvier 2012 pour lui exprimer sa gratitude pour la visite effectuée par l’Emir du Qatar en Mauritanie début janvier.

L’ambassadeur ajoute qu’ould Abdel Aziz l’a informé qu’il a décidé d’offrir l’une des îles mauritaniennes à l’émir qu’il pourra utiliser à sa guise.

Ould Abdel Aziz, selon différentes sources, voulait remédier à la « fin inamicale » de cette visite de l’émir qui n’avait pas été salué à son départ de Nouakchott par Ould Abdel Aziz.

Selon ces sources, le différend entre les deux hommes, est né après que l’émir du Qatar ait conseillé à Ould Abdel Aziz de consolider la démocratie et d’entreprendre des réformes économiques dans le pays.

La commission parlementaire a entendu mardi Brahim O. Abdallahi O. Daddah que Mohamed O. Abdel Aziz avait nommé en avril 2012 conseiller à la présidence de la république et qu’il avait chargé du dossier des relations mauritano-qataries, notamment la donation faite à l’émir du Qatar.

Selon un autre document qatari, une correspondance entre l’ambassadeur du Qatar à Nouakchott et le cabinet de l’émir, Brahim O. Abdallahi O. Daddah, avait tenu une réunion avec l’ambassadeur du Qatar en juillet 2012, au cours de laquelle O. Daddah avait informé le diplomate qatari qu’ould Abdel Aziz avait donné des instructions pour finaliser la question du « présent présidentiel ».

Il l’a informé que le dossier de cette donation est encore au niveau du cabinet du président de la république, réaffirmant qu’ould Abdel Aziz était disposé à les accompagner sur place ou d’en charger une haute personnalité pour le faire, ajoutant que la présidence était pressée de boucler le dossier le plus tôt possible.

Rien n’a filtré quant à l’interrogatoire de l’ancien ministre Brahim O. Daddah par la commission d’enquête parlementaire.

Le dossier de l’octroi d’une île mauritanienne à un tiers étranger est l’un des dossiers les plus compromettants à la disposition de la commission.

Des députés de l’opposition estiment que ce dossier va constituer l’une des raisons majeures d’accuser l’ancien président de « haute trahison ».

Ould Abdel Aziz avait refusé de recevoir la convocation qui lui a été adressée par la commission d’enquête parlementaire pour se présenter devant elle jeudi pour témoigner devant elle à propos de certains dossiers où son nom avait été nommément cité.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 8964

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • CLNMYN (H) 10/07/2020 09:11 X

    Si ils existent des iles en Mauritanie entre Nouakchott et Nouadhibou (voir l’histoire des mourabitounes et la carte géographique, et des autres vers st louis du Sénégal la ville douhouse. La question la terre mauritanienne n’est pas à vendre elle appartient aux mauritaniens

  • mystere1 (F) 09/07/2020 09:48 X

    tout d'abord, j'ignorais comme beaucoup d'ailleurs, cette "île mauritanienne", on sait qu'il y'a des mers, rivières, lacs, en Mauritanie, mais une île ! c'est incroyable, peut etre une island cachée dans l'une des régions comme trésor naturel, ou petit coin paradisiaque d'où migrent passagèrement les touristes pour se bronzer et en profiter.

  • Marrakech (F) 09/07/2020 07:49 X

    Aziz croyait que la Mauritanie lui appartenait !

  • Ahmedabdallah (H) 08/07/2020 22:21 X

    Mes amis, de grâce, arrêtez de faire semblant d'ignorer comme ça se passe en Mauritanie! Vous savez pertinemment que de tels dossiers compromettants ne peuvent pas être divulgués pendant que l'ancien dictateur ignorant Aziz était au palais ocre! Sous peine de disparition forcée des auteurs de telles divulgations! Aziz doit tout simplement être pendu, guillotiné, sur la place publique pour "Haute Trahison de la République et du peuple"! Un point c'est tout!

  • lass77 (H) 08/07/2020 18:40 X

    Qu'on nous sorte de telles âneries maintenant alors qu'il n'est plus au palais prouve l'hypocrisie des politiciens mauritaniens. La Mauritanie n'est pas la propriété de ses dirigeants. On sait que tous les presidents Mauritaniens sauf Sidi Ould Abdallah ont trahi trahi leur serment , et donc ont trahi. Ne ce reste voler, piller des deniers publics sont une forme de trahison.

  • Dembunajo (H) 08/07/2020 15:36 X

    On accuse Aziz aujourd'hui de tous les maux ! pourquoi n'avez vous pas écrit ces lignes lorsqu'il était au Est-ce que vous aussi vous n'avez pas permis le désordre semé par le président sortant ?

  • isthme (H) 08/07/2020 11:29 X

    Le chef de l'Etat est le garant de l'intégrité territoriale, chose que Ould Abdel Aziz a manifestement trahit. Mais que voulez-vous, quand on est habitué à violer impunément la Constitution on s'arrête jamais. Aziz en est la preuve la plus criante. Notre pays doit arrêter cette hémorragie constitutionnel au plus vite sinon il ne sera plus. Un jugement pour Haute Trahison s'impose dont le sens profond pour cette génération et celles à venir sera: plus jamais ça !

  • Ksaleh (H) 08/07/2020 10:39 X

    Il ne faut pas essayer de "noyer un poisson mort" ! Cette histoire de cessation d'une île à l'Émir du Qatar ne doit pas vider le contenu du dossier d'accusation en braquant les regards sur cette petite partie des crimes économiques qu'on accuse l'ex président des pauvres.