02-08-2020 19:30 - Une enquête parlementaire indexe l'ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz

Une enquête parlementaire indexe l'ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz

Voa Afrique - En Mauritanie, la commission d'enquête parlementaire a bouclé son travail et remis son rapport au parlement. Un rapport qui indexe comme premier responsable l'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz.

"Nous avons obtenu beaucoup d'informations durant les travaux, des responsables mauritaniens convoqués et interrogés par la commission mettent en cause l'ex-président", a affirmé le député Lemrabott Benhani, porte-parole de la Commission d'Enquête Parlementaire (CEP).

Face à ces irrégularités, la CEP affirme que les corps de contrôle ont manqué à leur mission par dépendance vis-à-vis de l'Exécutif, selon Haiba Cheikh Sidati, directeur de publication du site arabophone Al-akhbar.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Voa Afrique
Commentaires : 3
Lus : 2095

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • nabuchodonosor (H) 03/08/2020 02:22 X

    Tous pourris!!! il est temps que cette génération de prédateurs qui dirige le pays depuis plus de 30 ans passe la main à la nouvelle génération qui est incarnée par le Président Biram seul capable de mettre de l'ordre dans la gestion de l'Etat

  • hi (H) 02/08/2020 22:35 X

    Le plus mauvais Président (***) que la Mauritanie ait connu ces dix dernières années.il a tout ramassé y compris les maisons des pauvres.

  • hayerim (H) 02/08/2020 19:40 X

    La CEP démontre que presque tout l'exécutif concerné par les dossiers traités par la CEP ont bafoué les lois de la république et ont failli à leur mission En plus, en ne dénonçant pas les crimes économiques commis sous leur magistère, ils ont été complice de haute trahison dans l'exercice de leur fonction. Ils devraient donc rendre compte aussi bien à la HCJ mais aussi à la cour pénale pour crime économique et leur responsabilité dans le détournement de fonds. Toutes les institutions de souveraineté sont concernées aussi bien que les instruments de contrôle financier et économique: cour des comptes, IGE et autres ministères.