02-08-2020 01:51 - Libye. Les Émirats appellent la Turquie à cesser de "s’immiscer" dans les affaires arabes

Libye. Les Émirats appellent la Turquie à cesser de

Ouest-France - Les Émirats arabes unis ont exhorté ce samedi 1er août la Turquie à arrêter de « s’immiscer » dans les affaires des pays arabes et se défaire d’une logique « colonialiste », après avoir été accusés par Ankara d’actions « malintentionnées » en Libye, pays en guerre.

La Turquie a vivement dénoncé vendredi par la voix de son ministre de la Défense, Hulusi Akar, les actions des Émirats en Libye, où les deux pays soutiennent des camps opposés, et affirmé que les « comptes seront faits » entre Ankara et Abou Dhabi.

En réponse, le ministre d’État des Émirats aux Affaires étrangères, Anwar Gargash, a demandé samedi à la Turquie de « cesser de s’immiscer dans les affaires arabes ».

Passe d’arme entre la Turquie et les Émirats

Anwar Gargash a affirmé que la Turquie devait se défaire des comportements rappelant l’ère de « la Sublime porte (symbole de l’Empire ottoman) et du langage colonialiste ».

« La Sublime porte et les illusions colonialistes n’ont de place que dans les archives de l’histoire […] et les relations entre États ne se gèrent pas par les menaces », a-t-il ajouté dans un tweet.

Le ministre turc de la Défense s’en était pris à Abou Dhabi dans un entretien avec la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera.

« Il faut demander à Abou Dhabi d’où vient cette hostilité, ces mauvaises intentions, cette jalousie », avait affirmé Hulusi Akar.

Tensions entre les deux gouvernements libyens

Ces déclarations interviennent dans un contexte de tensions croissantes entre les pays impliqués dans le conflit en Libye, qui oppose le Gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par l’ONU et siégeant à Tripoli, et le maréchal Khalifa Haftar, qui règne sur l’est et une partie du sud de ce pays.

Le GNA est soutenu militairement par la Turquie et Khalifa Haftar est appuyé par l’Égypte voisine, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et la Russie.

Les tensions se sont renforcées ces dernières semaines, l’Égypte menaçant d’intervenir militairement si le GNA avance vers la ville stratégique de Syrte, le prochain objectif affiché des forces de Tripoli.

Rivalité régionale

Le conflit en Libye a aggravé les tensions entre Ankara et Abou Dhabi, dont les relations se sont dégradées ces dernières années sur fond de rivalité régionale et en raison du soutien apporté par les Turcs au Qatar dans la querelle qui oppose ce pays à ses voisins du Golfe.

En 2018, la Turquie avait ainsi donné le nom d’un dignitaire ottoman critiqué par Abou Dhabi à la rue où était située l’ambassade des Émirats à Ankara.

Ouest-France avec AFP





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Ouest-France
Commentaires : 0
Lus : 1239

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)