06-09-2020 18:59 - Aziz empêché de quitter Nouakchott

Aziz empêché de quitter Nouakchott

Le Calame - Les autorités ont empêché l'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz le dimanche de quitter Nouakchott en direction de Benichab.

La décision de ne pas laisser partir Aziz intervient en exécution du contrôle judiciaire auquel il est soumis dans le cadre de l'enquête préliminaire dont lui et plusieurs responsables, notamment anciens premiers ministres, ministres, directeurs généraux d'établissements, hommes d'affaires et proches sont l'objet.

Ould Abdel Aziz a été convoqué plusieurs fois dans le cadre du rapport de la commission d'enquête parlementaire remis à la justice par les autorités nationales et qui fait poser des soupçons de corruption et de gabegie sur plusieurs responsables de la dernière décennie pendant laquelle il était au pouvoir (2008 à 2019 ).

L'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz a été gardé à vue pendant huit jours à la direction générale de la sûreté nationale avant d'être élargi et d'organiser 36 heures après une conférence de presse dans laquelle il confirme ne pas avoir collaboré avec les enquêteurs estimant jouir d'une immunité constitutionnelle en tant qu'ancien président et mettant en cause la crédibilité de la commission d'enquête parlementaire qui ne serait, selon lui, qu'un moyen de le diaboliser et de permettre à certains de régler des comptes avec lui.

Plusieurs proches de l'ancien président comme son beau-fils (Mohamed M'Sabou) et son père (Didi M'sabou) ont été aussi convoqués par la police.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 7474

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Bertrand (H) 07/09/2020 11:02 X

    Il ne faut pas tout faire endosser à Aziz. Ceux qui ont participés en qualité d’auteurs matériels ou de complices, mêmes s’ils ont reçu des ordres sont coupables au même titre que lui. Par ailleurs, l’argent qui serait récupéré soit disant pour le compte du citoyen sera légalement réparti comme suit : 30% des montants récupérés seront accordés à des avocats dont l’apport dans les procès sera marginal. 10% aux huissiers de justices pour les prestations de saisis et exécutions. 10% pour les experts. Sur les 50% les contractuels et autres intervenants se sucreront. L’argent s’il a été volé aura quitté les mains de voleurs qui ont trimes dur pour le dilapider pour tomber dans l’escarcelle d’autres voleurs de manière légalisée pour le pouvoir actuel qui ne semble pas mature.

  • Destroyer (H) 07/09/2020 09:23 X

    Aziz est une vraie victime du régime de ghazwani. Pourquoi Aziz seul alors que les ministres démissionnaires s'amusent? En essayant de nuire à son image, vous lui donnez plus de popularité.

  • NDIEWO (H) 06/09/2020 19:59 X

    Monsieur Cheikhany Ould Sidina, les autorités doivent répondre à vos appels. Je vous suis depuis des années, et Ma Sha Allah, vous demandez la même chose quelque soit le gouvernement qui est en place, ce qui fait de vous un homme exceptionnel dans ce monde de peschmergas. Wakhyert un citoyen exemplaire qui en plus donne pour son projet une feuille de route, des études techniques et financières afin d’atteindre les objectifs.

  • chos (H) 06/09/2020 19:05 X

    Au lieu d’inciter au pillage je demande à la presse respectueuse et nos cadres d’engager cette année parallélement au Gouvernement le systéme Edu Cerveaux Oasis gratuit réducteur du cursus, garant du Bac à 16 ans et Master à 20 ans cela pour combattre le convid, le racisme, l’ignorance, la pauvreté et propulser la croissance, . cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr