11-03-2012 06:09 - AFMA investit le Capricorne pour une soirée très flashy - [Vidéo 40 mn et Maxi Reportage Photos]...

AFMA investit le Capricorne pour une soirée très flashy - [Vidéo 40 mn et Maxi Reportage Photos]...

...en l’honneur de la femme mauritanienne (Avec Noura Mint Seymali, Saidou Nourou Gaye et le groupe Walfadjiri).

Dans le sillage de la commémoration de la Journée Internationale de la Femme, l’Association des Femmes Mauritaniennes Actives (AFMA) a investi jeudi le Restaurant "Capricorne" pour marquer la fête du 8 mars. Au menu de la programmation, il y’avait une soirée de gala suivi d’un défilé de mode.

La soirée a été ponctuée par trois défilés successivement présentés par Awa Ba dite Ba Dieynaba de "Bougui Créations", Madame Sarr née Niang Aissata Bocar de "Carrefour de la Mode" et enfin par Faimata Bassoum de "Maya Couture".

Les vêtements qu’elles ont imaginé ont été portés par des mannequins très aguerris à l’image d’Ablaye Diamé, de Khady Diallo, de Néné Sakho, de Salimou Dieng, de Diallo Cheikh, de Cheikh Sarr, d’Abdoul Bâ, d’Amy Sow, de Rougui Sow, de Nabou Dieng et d’Aicha Bâ.

Tour à tour, sous les créations des différentes couturières ou stylistes se dévoileront un chiffon de soie, un chantoume, un basin, un mélahfa, un jaimegagni, un boubou africain, des bijoux…


(Durée upload sur Youtube : 12 heures 46 mn)

La sublime Aissata Kane, consultante en communication, par ailleurs membre de l’AFMA, était aussi là pour faire une présentation sur le rôle de la femme dans le développement de la Mauritanie.

Cette soirée de gala marquait le démarrage des activités de l’Association des Femmes Mauritaniennes Actives (AFMA). Une occasion saisie par cette nouvelle structure associative pour annoncer les couleurs.

"Etant souvent assimilée à la frange la plus vulnérable de notre société, la femme mauritanienne n’a d’autre choix que de prendre son destin en main afin d’aboutir à l’épanouissement à travers l’émancipation effective", a souligné la présidente de cette organisation dirigée par Madame Wane Néné Niang.

Celle-ci a ensuite expliqué que l’AFMA "a pour objectifs la lutte contre la pauvreté, le soutien aux femmes socialement faibles, le développement du crédit de solidaritié, la promotion de l’éducation et la formation".

"Si, aujourd’hui, on parle du rôle de la femme sur le plan du développement économique, nous lui devons le mérite et la reconnaissance pour sa constance en tant qu’élément actif de la société même si cela ne lui a toujours pas été reconnu", indique Aissata Kane.

La soirée de gala assurée dans un premier temps par Fama Mbaye s’est prolongée tard dans la nuit avec les prestations de Noura Mint Seymali, Saidou Nourou Gaye et du groupe Walfadjiri de Nouakchott.

Babacar Baye Ndiaye


Avec Cridem, comme si vous y étiez...




















































































































Source : Cridem
Commentaires : 11
Lus : 7626

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • baroude (H) 12/03/2012 22:14 X

    Farica,
    c'est juste, mais notez tout de meme l'absence du foulard pour certaines qui preférent montrer la coiffure que de couvrir la tête, comme recommandé par l'islam, notre religion.

  • Farica (H) 12/03/2012 19:54 X

    None69, hamdine: La Mauritanie ne sera jamais le pays dont vous revez! Elle est africaine et restera africaine avant d'etre tout ce que vous voulez!

    Ces habillement que vous n'aimez pas voir? C'est une partie de notre identite nationale que ca vous plaise ou pas.

  • None69 (H) 12/03/2012 16:40 X

    franchement si vous croyez que c'est ça la liberté féminine vous vous trompez... c'est désolant en plus.

    ON APPELLE ÇA DE LA PERVERSITÉ (PHOTO EN TENUS BLANCS GARNITURE ROSE FUSCHAT)

  • hamdine (H) 11/03/2012 22:16 X

    c vraiment trés choquant de voir des femmes musulmanes s'habillaient comme bon les semble.

    IL FAUT PENSER AU GD JOUR

  • baroude (H) 11/03/2012 18:41 X

    baroudeur,
    méchanceté pour avoir remercier LINDA? qui sans elle le défilé n'aura pas tout cet éclat de couleurs et belles coiffures.

  • baroudeur (H) 11/03/2012 18:03 X

    baroude, pourquoi tant de méchancetés ? c'est sûrement par racisme, je n'en doute plus!!!!

  • ishaghh (H) 11/03/2012 17:00 X

    liberté, liberté, liberté!!!
    A quand le défilé des homosexuels???

  • baroude (H) 11/03/2012 14:55 X

    grand bravo surtout à LINDA

  • saada222 (H) 11/03/2012 13:50 X

    "KAMIKAZE" pourquoi chercher une bête la ou il n y en a pas? parce que jusqu'à preuve du contraire les bidhanes ne font pas de défilé, personne ne les a exclut elles se sont mis à l’écart toutes seule.

  • kamikaze (H) 11/03/2012 11:15 X

    On ne voit que des femmes Kowris. L'absence de leurs soeurs Bidhanes se remarque aisément. On dit pourtant que la Mauritanie est unie et multiculturelle.

  • antiraciste (H) 11/03/2012 09:06 X

    Bravo les femmes mauritaniennes actives, on est avec vous
    le thème est très intéressant et l'initiative aussi