03-10-2012 23:27 - La société émiratie Rotona signe un accord avec le Groupe Mauritanien pour les Investissements...

La société émiratie Rotona signe un accord avec le Groupe Mauritanien pour les Investissements...

..pour la gestion d’un hôtel 5 étoiles à Ribat El Bahr. 

Le Groupe Mauritanien pour les Investissements a annoncé avoir signé un accord avec la société émiratie Rotana pour la gestion d’un hôtel 5 étoiles dans le projet en cours de réalisation de Ribat El Bahr à Nouakchott.

Rotana dont le siège se trouve à Abu Dhabi, est la société leader au Moyen-Orient et en Afrique dans la gestion hôtelière. La signature de cet accord s’est déroulée aux Emirats arabes unis en présence du président du conseil d’administration du GMI, Khaled Aboudi, du vice-président du groupe Rotana chargé de la promotion, Mokarram Ezair et du directeur général du GMI, l’architecte Minnih Ould Tah.

Le président du CA du GMI spécialisé dans le domaine immobilier, a insisté, lors de la signature de l’accord, sur l’importance du partenariat avec Rotana, « non seulement parce qu’il s’agit d’une société leader dans la gestion des hôtels mais parce qu’elle a une parfaite connaissance de nos us et coutumes », a dit Khaled El Aboudi.

De son côté, Mokarram Ezair, le responsable de la promotion au sein de Rotana, il a souligné que son groupe gère 70 hôtels au Moyen-Orient et en Afrique et que cet accord lui permet d’élargir sa présence en Afrique et au Maghreb, ajoutant que la Mauritanie a besoin d’avoir des hôtels de 5 étoiles de facture internationale.

L’hôtel dont la construction est prévue dans le cadre du projet Ribat El Bahr se situe dans la façade sud en face de la mer et doit compter plus de 230 chambres, des salles de conférence, des piscines ainsi que des restaurants fournissant des services de qualité internationale. Il est prévu que cet hôtel ouvre ses portes en 2014 et les services techniques des deux groupes contractants ont pris certaines dispositions, au cours des derniers mois, pour accélérer l’exécution de ce projet.


Commentaires : 1
Lus : 2867

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • djiby sow (H) 03/10/2012 23:54 X

    Nous sommes révoltés par ces aberrations. De quel droit s’arroge le MAED pour choisir son propre frère pour le mettre à la tête de ce projet de grande importance, laissant en rade plusieurs, architectes et ingénieurs mauritaniens hautement qualifiés sans aucune forme de concurrence.

    Le seul et l’unique critère qui a prévalu, c’est que ‘’ c’est le frère du MAED’’. Qui ne peut t’indiquer aucune œuvre architecturale importante qu’il a faite dans ce pays, je parle en connaissance de l’homme dont les compétences sont très moyennes, je tiens à témoins l’ordre des architectes mauritaniens. Ce n’est pas juste Mr le ministre.

    Nous savons pertinemment, que le Président Mohamed Ould Abdel Aziz se bat quotidiennement contre ces genres de pratiques, c’est donc un mauvais service que vous lui rendez, si encore service, il y en a.

    La Mauritanie doit être juste et donner la même chance à tous ses fils. Et le MAED qui est la porte d’accueil de nos partenaires étranger doit être vidé de tous ces fonctionnaires sans scrupules qui ne pensent qu’à eux même et à leur famille. A bon entendeur salut !