06-06-2013 07:00 - Le cinéaste Djibril Diaw invite l’Etat à subventionner le cinéma mauritanien

Le cinéaste Djibril Diaw invite l’Etat à subventionner le cinéma mauritanien

Invité à l’émission Sous l’arbre à palabres sur Radio Nouakchott animé par Mamadou Baidy Gaye, le cinéaste Djibril Diaw a affirmé mercredi à l’après-midi que le cinéma mauritanien ne souffrait pas de manque de créativité mais d’espace de diffusion et d’expression cinématographique, de moyens financiers et d’infrastructures.

Selon lui, le cinéma mauritanien a besoin d’être subventionné par l’Etat. "On est obligés de se faire produire par des producteurs étrangers pour pouvoir vivre du fruit de nos œuvres", a déclaré Djibril Diaw.

Evoquant la censure d’une partie de son film "1989" qui avait remporté le deuxième Prix de la quatrième édition de la Semaine Nationale du Film (SENAF) organisée par la Maison des Cinéastes (MdC), Djibril Diaw a affirmé qu’il l’avait profondément touchée. Pour lui, cette censure signifiait "le refus de l’histoire et de la réalité du pays".

"Tout ce que l’on raconte dans nos films, c’est des réalités de notre pays. On ne colporte rien dans nos productions qui parlent souvent de réalités qui ont déchiré notre pays", a-t-il rappelé sur les ondes de Radio Nouakchott.

Djibril Diaw est l’initiateur du Festival de l’Image du Fleuve (FIF) qui se déroule annuellement à Boghé, dans le sud de la Mauritanie. Il est, par ailleurs, le réalisateur du documentaire "1989" produit par la Maison des Cinéastes (MdC) et du long-métrage "Retour aux cimetières".

Babacar Baye Ndiaye


Commentaires : 0
Lus : 2422

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)