03-11-2013 23:43 - Mémoire Noire d’Ousmane Diagana : l’histoire dramatique d’un rescapé d’Inal et de Jreida

Mémoire Noire d’Ousmane Diagana : l’histoire dramatique d’un rescapé d’Inal et de Jreida

Mémoire Noire, réalisé par Ousmane Diagana qui signe ici son quatrième documentaire, a été projeté en avant-première ce samedi 2 novembre à Paris, à la Bourse du Travail.

Ce long-métrage raconte l’histoire d’un rescapé militaire des camps d’Inal et de Jreida. Il s’agit de l’auteur de L’enfer d’Inal, Mahamadou Sy, témoin des "années de braise".

"En 1990, un coup d’Etat imaginé. En quelques mois, mon pays s’est transformé en camps de concentration pour des centaines de militaires et d’officiers Noirs. J’avais 6 ans. Je n’ai jamais compris pourquoi mon pays a basculé dans l’horreur et la haine raciales", raconte le jeune réalisateur.

Le film débute avec la proclamation d’indépendance de la Mauritanie lue par feu Moktar Ould Daddah, avant de plonger le téléspectateur dans les prémices de la déchirure du tissu de la cohabitation communautaire. Tout bascule en 1990 lorsque des militaires et des officiers Noirs sont "accusés de comploter un coup d’Etat" contre Mâaouiya Ould Sid’Ahmed Taya au pouvoir depuis 1984. Arrestation, torture, pendaison, exécution.

Pour témoigner sur cette période douloureuse, Ousmane Diagana est allé chercher Mahamadou Sy, l’auteur d’Enfer d’Inal, qui vit à Paris depuis 1993, avec sa famille. L’histoire de ces "années de braise" sous le régime autoritaire de Mâaouiya Ould Sid’Ahmed Taya se confond avec celle de Mahamadou Sy.

Entre la Guerra à Nouadhibou, Inal et Jreida, Mahamadou Sy nous fait ressentir l’humiliation, la torture, la violence qu’il a subies pendant 6 mois, de novembre en avril 1990. Chaque jour, il voit mourir dans la douleur et la résignation, sous ses yeux pétrifiés, ses compagnons d’armes.

"C’est très difficile de se rappeler de tout cela. Voir des gens qui achèvent les pendus quand ils tardent à mourir. Ce n’est pas…", soupire-t-il dans le film. "Il n’y a qu’une chose qui peut nous faire oublier tout cela : c’est qu’il y’ait un rétablissement de la vérité. La justice doit passer par là.Si, ce n’est pas fait, c’est des choses qui ne s’oublieront jamais", souligne Mahamadou Sy devant la caméra d’Ousmane Diagana. Une manière pour lui et comme pour des centaines de familles de faire leur deuil et d’être en paix.

Entre émotions, confidences insoutenables et récit bouleversant et poignant, Mémoire Noire jette la lumière sur une page sombre de l’Histoire de la Mauritanie dont on refuse toujours d’éluder. Le film a été tourné entre Paris, Nouakchott, Inal, Jreida et Nouadhibou.

Babacar Baye Ndiaye







Commentaires : 1
Lus : 4323

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Cheikh-TijaneBathily (H) 04/11/2013 00:05 X

    "Une page sombre de l'Histoire de la Mauritanie", dites-vous! J'aimerais bien vous croire sur paroles, messieurs! Mais dites-moi avant tout, en connaissez-vous une autre page qui, elle, serait plus "clean", pour ne pas dire "illuminée"?