06-10-2014 00:00 - Saleh Lô, artiste-peintre : "Le métissage est l'avenir de la Mauritanie"

Saleh Lô, artiste-peintre :

Mozaïkrim - Saleh à été découvert par le public lors de son exposition 'les Talibés' en mai 2013; exposition où il à confronté notre regard avec ceux graves et naïfs des enfants de la rue.

Pour son second projet, c'est au métissage que Saleh (lui-même métis) veut nous confronter. Il peint ses amis issus de mariages intracommunautaires et rêve haut d'une Mauritanie future où les différents groupes vivraient en harmonie.

"Je suis métis, de père wolof et de mère mauresque. J'ai toujours voulu peindre le métissage, car c'est l'avenir de ce pays. Je ne parle pas que de métissage physique, mais également de mixité des cultures, de langues et de tradition" affirme Saleh Lô, à la galerie Zeinart, où il est exposé durant un mois à partir du 3 octobre.

"Avec cette série de portraits, je veux mettre en valeur celles et ceux comme moi, issus de mariages inter-communautaires, qui ont grandi dans une société qui les regarde de travers. Mais je ne peux pas ne pas croire en un monde où les esprits seraient plus ouverts à l'Autre" continue-t-il. "Métissages" propose des peintures de ses amis, ses parents, qui assument leur métissage, sans complexe, et fiers de leurs origines multiples.

Comme précédemment, avec son projet sur les Talibés, Saleh pose un regard empli d'empathie sur les siens, et même sur ceux qu'il ne connaît. Du coup, malgré cette fraîcheur, on ressent quand même dans les portraits par moment altérés volontairement, un stéréotype, une redondance dans la manière de poser le sujet.

"Saleh ne travaille réellement son talent que depuis deux ans" dit à côté Isabel Fiadeiro, directrice de la galerie.

Autodidacte hyperréaliste

S'il en est au tout début de sa carrière d'artiste, et qu'un gros grain de folie, de risque, manque encore à ses œuvres encourageantes, ce court parcours touche, sachant qu'il s'est forgé techniquement tout seul, "passionné, et en allant sur internet" raconte-t-il amusé.

"Saleh est attiré par l'hyperréalisme. Sa façon de peindre attire notre regard sur la matière même de la peinture. Il s'approprie une technique d'effacement du travail réaliste, et de mise en valeur de la peinture par l'abstraction" analyse Isabel Fiadeiro, qui a pris l'artiste sous son aile de mentor, comme tant d'autres artistes locaux avant lui.

La peinture est un engagement total chez Saleh, qui va bien au-delà du simple travail artistique.

"Je ne peux pas commencer un travail sur les talibés, et passer à côté de leurs souffrances. Ça n'aurait aucun sens. Avec mes petits moyens, je donne des cours de dessins et de peinture à 18 d'entre eux depuis deux ans, chez moi, deux fois par semaines. Ça leur ouvre des perspectives éventuellement, et ce sont pour eux d'importants ilôts de paix, où ils redeviennent de véritables enfants, qui peuvent peindre leurs rêves" dit le jeune homme de 30 ans.

Par Mamoudou Lamine Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2650

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)