21-01-2015 23:30 - Ateliers d’Art thérapie Sociale dans la Prison des femmes de Nouakchott

Ateliers d’Art thérapie Sociale dans la Prison des femmes de  Nouakchott

Rimweb - L’Association pour le Développement et la Promotion des Droits Humains a organisé une série d’ateliers aux profits de la prison des femmes mi janvier dernier.

L’objectif de cette action qui se tient avec le soutien de Collectif des Femmes de Belgique est de promouvoir l’art comme « une thérapie sociale » tel est l’avis de Hawa Sidibé présidente de l’Association pour le Développement et la Promotion des Droits Humains dont la sensibilisation dans le cadre de ce projet a touché aussi l’hôpital Dia.

Une structure qui développe des séances de thérapie sociale a manifesté « sa disponibilité » à mutualiser les efforts avec les partenaires de ce projet dont c’est la deuxième phase.

Cet atelier d’une semaine dispensé par Roxana Alvarado du Collectif des Femmes de Belgique vise la réinsertion durable de ces cibles dont « les conditions de détentions sont bonnes » selon les constats de notre source. L’atelier a permis l’initiation de cibles aux techniques de confection des sacs d’art pouvant leur permettre de s’occuper par des activités créatrices de revenus (AGR).

Cette formation à cette thérapie art consiste aussi à autonomiser ces femmes comme l’explique Hawa Sidibé « plus elles s’occupent, plus elles échappent à la pauvreté » indiquant que la présence de ces femmes est due aux conséquences de la pauvreté qui font qu’elles deviennent dépendantes des hommes bref vulnérables.

Ce projet qui se veut « thérapeutique » a besoin cependant d’être « soutenu » au niveau local à cause du nombre croissant des bénéficiaires.

Awa Seydou Traoré



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2516

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • el makhlough (H) 24/05/2015 16:05 X

    Roxana svp, on est prêt a vous céder gratis toutes les femmes en prison , vous pouvez les amener en Belgique, ainsi vous rendez un double service, vous pouvez même revenir embarquer celles qui ne sont pas en prison, mais faites attention, elles sont capables de vous piquer tous les bouffeurs de frites. Vous nous rendrez un immense service. Rassurez vous madame, on ira au Sénégal ,au Maroc même en Chine ou il y a la contre façon,on va pas chômer