30-06-2015 00:00 - Les rappeurs et la Marmite du Partage en période de Ramadan : L’art de servir...

Les rappeurs et la Marmite du Partage en période de Ramadan : L’art de servir...

L'Authentique - Les artistes mauritaniens… ! Chaque fois que la Marmite du Partage s’invite dans les quartiers périphériques, ils sont au rendez-vous. Prêts à mettre leur force et leur énergie au service des démunis. Zoom sur ces artistes adulés, au grand cœur.

Depuis l’entame du mois du Ramadan, les artistes sont de tous les combats menés par la Marmite. Fait particulier : il s’agit de ceux-là qui occupent le pavé de la musique Rap. Vedettes adulées du grand public, ils ont su se rabattre pour servir, jouant les premiers rôles dans les deux premières sorties de la Marmite du Partage en ce mois béni du Ramadan.

C’est ainsi que par leur pugnacité et leur ardeur dans la tâche, ils ont séduit samedi dernier s’occupant dans tout le travail du jour alors que la Marmite du Partage s’activait à l’heure du f’tour dans le gazra Lahwache : Abda Mc de son vrai nom Sow Abderrahmane, du groupe Force Trankil dirige la commission vaisselle.

Une fonction jusque-là réservée aux femmes, qui demande beaucoup d’efforts. C’est certainement pour l’intensité de ce travail qu’il faut abattre à jeune qu’il a accepté volontiers de jouer le rôle : laver la vaisselle, mettre les ustensiles de cuisine à la disposition de la cuisine, assurer l’hygiène de la nourriture et de l’eau, voilà quelques unes des tâches qu’il exécute avec adresse et promptitude.

Le tout dans une modestie à couper le souffle. Sollicité par-ci et par là, soucieux de la qualité des mets, il ne se donne pas de répit. Entre deux tâches, il lâche :

« nous sommes des bénévoles et tenons à la qualité de notre travail, sans en attendre quoi que ce soit. Le but est de venir en aide aux autres. Ici, je n’évolue pas en tant qu’artiste mais en tant qu’humain qui a des devoirs à l’endroit de son prochain. Nous transposons exactement ici le travail que nous faisons sur scène, c’est-à-dire, venir au secours des plus pauvres. Je lance un appel solennel à tous mes collègues artistes afin de les inviter à se joindre à ce combat. Critiquer c’est bien mais apporter des solutions, c’est encore mieux » lancera-t-il avant de considérer ces quatre années qu’il travaille dans l’humanitaire comme des années "utiles".

Autre artiste qui s’est engagé dans cette lutte : Abdoul Aziz Guèye dit Ziza. Lui, s’occupe du volet sécuritaire. Sa mission consiste à procurer aux volontaires des conditions idoines de travail. C’est aussi à lui que revient la tâche d’assurer l’ordre et la discipline des populations au moment des opérations de distribution des repas. Il est chargé de sécuriser les foules. « Nous partageons tous, le même sentiment, celui d’être de jeunes mauritanien qui conduisent avec fierté des initiatives dont le seul but est d’aider leurs prochains » dira Abdoul Aziz Guèye qui devait compléter :

« dans cette organisation, il n’y a pas de clan, ni de tribu, ni d’ethnie, mais des citoyens mauritaniens voire du monde au service de l’humanitaire. La révolution commence sur le terrain, à savoir éduquer les enfants, sensibiliser et aider ».

Le jeune rappeur, Aliou Lo Alioune Boubacar alias « Enemy Fenandé » ne passe pas aussi inaperçu. Il réalise un travail colossal au sein de la commission cuisine. Très dynamique, il met les femmes cuisinières dans les meilleures dispositions en leur apportant à l’instant, tout ce dont elles ont besoin pour la préparation des repas. A côté, de « Enemy Fenandé », les artistes, Maith Mc, Malick et Cheikh de B.O.S jouent au coude dans les autres commissions, celles de l’organisation, de la programmation, de la sensibilisation entre autres.

Des actes et une présence largement appréciés par le président de la Marmite du Partage, Khally Diallo qui témoigne : « les artistes font un travail remarquable en associant la culture au social. Un artiste, un vrai artiste chanteur est certes celui qui véhicule le bon message mais c’est aussi celui qui, malgré, sa notoriété, est capable de venir donner de son temps dans l’humanitaire».

Cheikh Oumar NDiaye



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2583

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)