16-07-2015 23:30 - Le Festival Leyali Medh 2015 affiche le succès, son organisateur retrouve le sourire [Vidéo & PhotoReportage]

Le Festival Leyali Medh 2015 affiche le succès, son organisateur retrouve le sourire [Vidéo & PhotoReportage]

Culturim - Contrairement à l’édition de 2014, le Festival Leyali Meh version 2015 qui s’est déroulé du 3 au 5 juillet, au Village de la Biodiversité, a connu un succès retentissant, comme en témoigne la forte affluence lors des trois nuits de l’évènement. En une année, le Festival Leyali Medh a fait du chemin, comme s’en réjouit son initiateur.

"Pendant ces trois nuits magiques du Festival, se sont rencontrées des figures de nos diverses communautés, catégories et genre, toutes portées par le seul désir de savourer ces chants d’El-Medh entièrement dédiés au prophète Universel. Et ils ont été des milliers à venir dans ce jardin de la diversité naturelle et culturelle, pendant ces trois merveilleuses nuits pleines de créativité, de générosité et d’histoire – et notamment l’histoire des incroyables gazwatt de l’Islam, comme la Grande Gazwatt BEDR, vieille de plus de 1400 années. Par la grâce d’Allah, nous baissons le rideau sur cette dernière nuit de la 2ème édition du Festival Leyali El-Medh, au cours duquel nous avons encore une fois démontré l’importance de cette culture et de la nécessité de sa remise dans nos priorités, pour la sauvegarder et pour la diffuser".

Nous vous proposons l’intégralité du discours de clôture prononcé par le directeur du Festival, Mohamed Ali Ould Bilal.

"Madame la Ministre de la Culture et de l’Artisanat,

Excellence les membres du Corps Diplomatique,

Mesdames et Messieurs,

Dans cet espace culturel apaisant, et dans une ambiance à la fois douce et fraîche, s’élèvent les louanges chaleureuses et chaudes du prophète Mohamed PSL, ravivant les émotions antiques spirituelles chères à l’esprit du mois béni du Ramadan.

Pendant ces trois nuits magiques du Festival, se sont rencontrées des figures de nos diverses communautés, catégories et genre, toutes portées par le seul désir de savourer ces chants d’El-Medh entièrement dédiés au prophète Universel. Et ils ont été des milliers à venir dans ce jardin de la diversité naturelle et culturelle, pendant ces trois merveilleuses nuits pleines de créativité, de générosité et d’histoire – et notamment l’histoire des incroyables gazwatt de l’Islam, comme la Grande Gazwatt BEDR, vieille de plus de 1400 années.

Mesdames et Messieurs,

Par la grâce d’Allah, nous baissons le rideau sur cette dernière nuit de la 2ème édition du Festival Leyali El-Medh, au cours duquel nous avons encore une fois démontré l’importance de cette culture et de la nécessité de sa remise dans nos priorités, pour la sauvegarder et pour la diffuser.

Malgré son grand succès, nous aurions voulu que cette édition soit encore meilleure et plus performante, mais la limite des ressources et l’absence de partenaires engagés pour cette culture, ont freinés nos ambitions.

Mesdames et Messieurs,

L’indicateur le plus fort du formidable succès du Festival, demeure la présence qualitative du public de la Ville de Nouakchott et de tous les amis soucieux de la promotion culturelle du pays. Vient ensuite le second indicateur de succès qui est le grand rôle joué par l’équipe d’organisation du Festival, qui a veillé des nuits entières pour que la fête soit à la hauteur des attentes et surtout pour qu’elle soit une plateforme fédératrice conformément à l’esprit fort du Medh qui sont la paix, la fraternité et la tolérance.

Le Festival a vu la participation officielle de 9 Medahas, en plus de plusieurs autres Medahas en participation libre. Et nous présentons nos sincères excuses à tous ceux qui se sont inscrits pour la scène ouverte et qui n’ont pas pu passer, à cause de notre faible capacité d’accueil. Mais nous leur faisons la promesse que nous n’attendrons pas le prochain ramadan pour les inviter, car nous avons l’ambition d’organiser des soirées d’El-Medh, à chaque fête nationale et à chaque fête religieuse.

Le Centre TERANIM des Arts Populaires a organisé, main dans la main avec l’ONG BiodiverCités, la 1ère et 2ème édition de ce Festival. Il a besoin, pour continuer ce partage culturel, de trouver des partenaires conscients de l’enjeu et de l’importance de cet héritage culturel mauritanien et de la nécessité de sa sauvegarde en tant que mémoire et histoire de ce pays.

Le Centre TERANIM, qui se préoccupe pour tous les arts populaires, s’implique pour leur valorisation et leur sauvegarde, s’engage de fournir des produits finis ou semi-finis pour alimenter toute recherche scientifique, académique et toute réflexion ou débat dans ces domaines.

L’imposante présence des différents courants culturels, politiques, en plus de la présence remarquable de la presse et des militants des droits humains, démontre une fois de plus, que la culture - et l’art d’El-Medh, en particulier- est le meilleur moyen de nous voir tous ensemble assis autour de la même table, loin de tous les éléments séparateurs.

Je vous exprime mes sincères remerciements pour votre présence, qui nous a honorés, durant les trois nuits de la deuxième édition du Festival, dans l’espoir de nous revoir très vite, plus forts et avec plus de partenaires. Incha ALLAH !

Mohamed Ali Ould Bilal

Directeur du Festival"





Avec Cridem, comme si vous y étiez...










































































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1971

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)