27-08-2015 15:51 - Nouveau clip Hip Hop très critique du pouvoir de Ould Abdel Aziz [Audio]

Nouveau clip Hip Hop très critique du pouvoir de Ould Abdel Aziz [Audio]

Taqadoumy - L’artiste mauritanien du Hip Hop Six Elmoulouk a réalisé un nouveau clip critique du pouvoir du Président Mohamed Ould Abdel Aziz, indexant le Chef de l’Etat de gabegie et de détournement des biens publics ainsi que de l’attribution de privilèges indus à certains de ses proches directs et lointains.

Les textes du clip qui imite dans son contenu et sa manière un premier message adressé par le membre du groupe Eoulad Leblad, Ishagh Sidi Brahim, parlent du trafic d’influence exercé par l’entourage du Président, indiquant que les richesses du pays sont données au plaisir de la Première Dame.

Le clip Aoulad Leblad "Gueyeme" a insufflé un sang nouveau aux chansons politiques et révolutionnaires qui critiquent le pouvoir de Ould Abdel Aziz et vilipendent son pillage et sa dictature.

Des clips qui ont proliféré, devenus aujourd’hui présents dans toutes les productions musicales du Hip Hop et autres dont le plus récent est la chanson conjointe Aoulad Lablad- le célèbre groupe sénégalais « y’en a marre » (http://taqadoumy.com/?p=7625) ainsi que celle de Laye Bi (http://taqadoumy.com/?p=7841).

Pour écouter le clip Six El Moulouk : https://soundcloud.com/taqadoumy/anty-aziz

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3456

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • soumaremohamed (H) 27/08/2015 23:31 X

    @HOUDHOUD: puisque tu rapprochais aux autres leur mauvais français, eh bien soigne un peu la tienne ou tais toi à jamais. Qu'est ce que tu veux dire: "Ces faits doivent être soumis à l’appréciation souveraine des faits qui sont soumis au juge."???? En fait, voilà une cacophonie de lettres qui se suivent, mais qui veulent rien dire!!! Tlahlih à une limite: LA HONTE!

  • Ibiliss (H) 27/08/2015 22:36 X

    Respecte-toi, et tu seras respecté! Demi-dieu a un appétit de Gargantua, insatiable!

  • HOUDHOUD (H) 27/08/2015 16:23 X

    Il s’agit là d’une grave offense faite au Président de la République par une expression outrageante. Messiers, vous êtes sans ignorer que la diffamation constitue une infraction passible d’un emprisonnement et d’une d’amende. Ces faits doivent être soumis à l’appréciation souveraine des faits qui sont soumis au juge.