04-06-2016 00:15 - Assalam Aleykoum s’ouvre cette année sur un amas de difficultés

Assalam Aleykoum s’ouvre cette année sur un amas de difficultés

Le Calame - Assalam Aleykoum s’ouvre cette année sur un amas de difficultés. Outre les restrictions budgétaires consécutives à la non participation financière de la région Ile-de-France (30.000 EUROS) et celle du ministre de la Culture et de l’artisanat, des artistes sénégalais ont été bloqués des heures durant aux frontières.

L’édition de cette année, neuvième du genre, est celle « de la résistance par la musique. Rester debout face à l’absurdité des Hommes, debout contre l’ignorance, l’intolérance et l’extrémisme. Debout ! Pour inviter au dialogue et à l’échange pour que la tolérance soit les bottes de la marche ensemble vers la paix. Rester debout pour réinventer ensemble, la Mauritanie, l’Afrique et s’ouvrir au monde ».

Musique, culture hip hop, rencontres, diversité, citoyenneté…Près de 30 plateaux concerts sur trois soirées, des rencontres dans différents lieux nouakchottois, plus de 100 artistes et près de 50 jeunes formés…Assalamalekoum cette année va à la rencontre des étudiants à l’université de Nouakchott pour participer à élargir le débat sur la Mauritanie de demain, celle d’une jeunesse qui s’assume et ose se projeter avec InnovAction, soulignent les organisateurs.

Assalamalekoum est le symbole de la culture urbaine en Mauritanie. Il rayonne désormais jusqu’en dehors de ses frontières.Son existence est aujourd’hui menacée : « On est passé de l’indifférence à une répression invisible. Au delà des difficultés qui s’amoncellent, j’ai failli abandonner. Depuis huit ans, le cadre n’est pas organisé en raison de l’inexistence des infrastructures d’accueil de grosses manifestations. Aujourd’hui, je me suis rendu compte que j’ai créé un monstre. A la fin, je me suis ravisé d’autant que je n’ai pas le droit de tout abandonner et de kidnapper ce rendez-vous de la jeunesse. Je tiens à redire que le ministère mauritanien de la culture n’est pas dans la totalité de sa mission. Et je récuse cette attitude paternaliste », a tonné Kane Limam dit Monza, initiateur de ce festival.

« Cette neuvième édition est spéciale. Elle est pleine de défis. Nous continuons de nous adapter au situation.Et on optimise », poursuit-il.

Dans ce combat, Monza bénéficie du soutien de DJ Awadi. « La jeunesse mauritanienne doit être sur la carte du monde», a-t-il souhaité.

Des artistes de renom Youssoufa (France), le groupe américain Onyx, Nix du Sénégal, Ngaaka Blindé (Sénégal), Adviser, Hamzo Bryn, le collectif Jokko (Sénégal-Maroc et RIM) tiennent le haut du pavé. Les concerts d’ouverture aura fait déferler un public de tous horizons au village de la biodiversité.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1750

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)