20-07-2016 16:10 - Ouverture du 3e congrès ordinaire de la CLTM : " Quelle stratégie pour une meilleure protection sociale ?"

Ouverture du 3e congrès ordinaire de la CLTM :

Le Calame - Les travaux du 3e congrès ordinaire de la confédération libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM) ont démarré ce mardi, 19 juillet à l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott, sous le thème : "quelle stratégie pour une meilleure protection sociale ?"

Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général de la CLTM, Samory Ould Beye a d’abord remercié les membres du bureau exécutif de la CLTM, l’ensemble des délégués au congrès,, des syndicats amis, le représentant du ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’Etat, les délégations étrangères venues du Sénégal, du Mali, du Bénin, du Niger et du Maroc, de l’Egypte, dont la présence témoigne de et encourage « la courageuse lutte de la CLTM pour l’émergence d’un véritable Etat de droit où règnent l’égalité et la justice ».

Abordant le bilan de la CLTM depuis le congrès de 2010, le Sg de la CLTM a indiqué que les braves et courageux travailleurs affiliés à la CLTM ont enduré de difficiles épreuves pour le noble combat qu’ils mènent.

Un combat pour la dignité, pour le respect, non seulement des travailleurs mais aussi pour l’application par les pouvoirs publics des accords et conventions internationales que le gouvernement a ratifiés. Ce congrès intervient, selon Ould Beye dans un contexte marqué par des « licenciements massifs et abusifs, des grèves récurrentes, la persistance de la sous-traitance, du travail forcé ».

Poursuivant son discours, Samory Ould Beye a décliné les maux dont souffrent les syndicats du pays. Il s’agit entre autres, de la faiblesse de la couverture sociale – l’Etat s’arrogeant du monopole des institutions de la protection sociale (CNAM, CNSS, ONMT), de la restriction du cadre institutionnel réservé à l’informel, et de l’inadéquation des textes avec la réalité du terrain, la persistance du travail forcé, de la sous-traitance pourtant interdite et des pratiques de l’esclavage…

Dans ce cadre, le secrétaire général a indiqué que la CLTM, de concert avec les autres centrales ne cesse d’appeler à la concertation, au dialogue social pour assainir les rapports entre les syndicats et les autres partenaires sociaux.

Se réjouissant de l’audience de plus en plus grande dont jouit la CLTM auprès des travailleurs et des partenaires étrangers, Samory Ould Beye a indiqué que sa centrale est aujourd’hui membre de plusieurs confédérations africaines, arabes et internationales. C’est pourquoi, estime-t-il, les membres de la CLTM doivent redoubler d’efforts pour conquérir davantage d’espaces, pour s’imposer de plus en plus.

Après la cérémonie d’ouverture, les congressistes vont plancher, ce soir et demain sur les textes et résolutions du Congrès avant de procéder au renouvellement des instances de la CLTM.

Signalons qu’à la veille de cette ouverture, les femmes et les jeunes ont planché sur les résolutions au congrès et les propositions pour le renouvellement de leur bureau.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1467

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • yaaour (H) 20/07/2016 17:40 X

    cltm EST DIVISE en trois Ould boubouss Messoud et samory lol alors ou est l'union?