17-10-2017 14:12 - Les garde-côtes mauritaniens tirent sur une embarcation : un pêcheur gravement atteint. Un rescapé témoigne … (vidéo)

Les garde-côtes mauritaniens tirent sur une embarcation : un pêcheur gravement atteint. Un rescapé témoigne … (vidéo)

Ndar Info - Une embarcation de près d’une centaine de pêcheurs de Guet-Ndar a essuyé, lundi, des tirs de la marine mauritanienne, au large de Goxu Mbacc. Babacar NDIAYE atteint à la fesse, a été admis aux urgences de l’hôpital régional de Saint-Louis.

Au portail de l’institution sanitaire, parents et amis de la victime se sont mobilisés, ce matin, pour fustiger « un énième acte barbare » des garde-côtes mauritaniens contre des pêcheurs de la ville.

« Ils nous ont arrosé de balles depuis leur navire alors que nous étions sans défense et sans armes. Nous leur avons dit que vous avez touché un de nos camarades, mais ils ont continué à tirer », témoignage un rescapé de la fusillade.

« Ils ont accéléré les tirs au moment où nous avons atteint les côtes de SALSAL. C’est en ce moment qu’ils ont blessé Babacar. Nous étiez sur la Langue de Barbarie », a-t-il renseigné, en informant que la marine mauritanienne a confisqué la petite pirogue et ses deux moteurs.

« Ils ont également arrêté les 24 personnes qui étaient à bord», a-t-il ajouté.

Il y a quelques mois, trois pêcheurs Saint-Louisiens ont été atteints par des tirs de garde-côtes de la Mauritanie, dans des situations similaires. L’un d’eux, touché au cou, avait perdu la vie. À Guet-Ndar, l’on se demande encore pourquoi la marine sénégalaise ne surveille pas la frontière comme celle de la Mauritanie qui a érigé un port militaire à NDIAGO.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 1926

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • samba el bakar (H) 17/10/2017 22:27 X

    Désolé Mansour:mes propos s' adressent aux gens honnêtes et intelligents.Il n'y avait rien de partisan dans un sens ou dans l' autre.Ceux animés de bonne foi jugeront.Si mon commentaire t' a permis de déverser ton venin de yiddish,tant mieux.Je compatirai avec qui je veux en restant bien chez moi.Bonne nuit tout de même

  • mansour25 (H) 17/10/2017 20:46 X

    ...ceux qui compatissent avec eux...

  • KOUNGLAO (H) 17/10/2017 19:31 X

    mansour25 (H) Sur quelle base pouvez vous prétendre qu’en 1989, 200 000 Mauritaniens vivaient au Senegal, alors la population de la Mauritanie était de moins de 2 millions d’habitants, cela veut dire plus de 10% de la population d’un pays vit sur un autre territoire, quand meme ……. Que DIEU PRESERVE la PAIX entre deux pays voisins, partout au Monde.

  • mansour25 (H) 17/10/2017 18:15 X

    Samba el bakar (H), sache qu’avant les événements de 1989 il y avait plus de 200 000 mauritaniens vivant au Sénégal. Aujourd’hui on dénombre à peine deux milles mauritaniens dont tes fameux commerçants qui semblent constituer pour toi un argument massue justifiant la pagaille que sèment les sénégalais dans nos eaux territoriales et dans nos villes.. Face à l’afflux massif des sénégalais s’apparentant à une agression démographique(notre population étant de 3,5 M d'habitants), la Mauritanie doit appliquer la réglé de la réciprocité vis-à-vis d’un voisin de plus en plus ingrat. Au jour d’aujourd’hui il y a plus de 500 000 milles sénégalais qui vivent et exercent toutes sortes de professions dans notre pays sans être inquiétés. Le Sénégal et les sénégalais doivent chaque jour qui passe remercier la Mauritanie et les mauritaniens. Dans le cas contraire nous devons leur pointer le chemin de retour et ceux qui compatissent pour eux qu’ils aillent avec eux.

  • samba el bakar (H) 17/10/2017 17:30 X

    Autant pour moi:je veux dire"transhumance transfrontalière".

  • samba el bakar (H) 17/10/2017 17:14 X

    De grâce encore ,pas de surenchères gratuites de la part des médias.La colère attisée par ce genre de déductions peut conduire la plèbe exaspérée à se comporter d' une manière irresponsable.Les exploitants traditionnels de la mer ne lui reconnaissent aucune frontière.C'est là où les efforts pédagogiques doivent être portés pour expliquer que de même il y a des règles qui régissent la transfrontalière et l' exploitation des commerces par des Mauritaniens au Sénégal,il faut respecter les limites des eaux territoriales.Les pouvoirs des deux pays devront s' atteler aux explications nécessaires avant d' aboutir à un modus vivendi dans l' intérêt des populations.Ce long chemin sera jalonné malheureusement de ce type d' incidents déplorables