21-03-2018 18:30 - Mauritanie : Les agriculteurs de Rosso dans la tourmente

Mauritanie : Les agriculteurs de Rosso dans la tourmente

Les Mauritanies - Les agriculteurs de la ville de Rosso, située à 200 kilomètres au sud de Nouakchott, sont plongés dans la tourmente depuis quelque temps. En effet, ils ont montré leur vive inquiétude du retard de livraison des pesticides, qui leur aide à lutter contre les mauvaises herbes.

Dans ce sens, les paysans ont battu le macadam, ce mardi 20 mars. Ils ont tenu un sit-in devant les locaux de la délégation régionale de l’agriculture au niveau du wilaya du Trarza. Les protestataires ont exhorté les autorités à fournir les pesticides dans le plus bref délai.

Les agriculteurs ont en outre rappelé que le retard de livraison de ces produits peut influencer gravement sur la campagne agricole estivale de cette année. Et par conséquent cela risque d’être fatale pour eux, ont-ils tenu à dénoncer.

A noter que la localité de Rosso constitue l’un des plus grands bastions agricoles du pays notamment en ce qui concerne la production rizicole, qui couvre près de 85% des besoins nationaux.

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1752

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • cccom (H) 21/03/2018 20:19 X

    Une opportunité d’appliquer l’une de mes 3 propositions d’expansion du développement du pays objet de mes 33 lettres ouvertes au Président de la République avant 2019: Le coût de production du kg du riz qui a passé de 12UM/kg à plus de 120 UM par l’effet de la politique de la Banque Mondiale peut être redressé pour baisser de 70% si l’Etat accepte ma proposition de viabiliser le Delta par la mobilisation de ses engins agricoles (et au besoin réquisitionner les autres engins privés et de l’armée) pour l’aménagement immédiat des 60.000ha du Delta ( Tichilit, Belara, El Wessaa, , Awlig et Gouere à dessécher par l’ordre immédiat de fermeture des 8 vannes de la Digue) irrigables sans pompage à l’horizon de juin 2019 et y distribuer les pesticides totaux, les semences de paddy au profit de 6000 jeunes en chômage, en se faisant payer en 3 campagnes par les récoltes. Cet acte mettra fin à la concurrence extérieure et à la subvention des agriculteurs, en comptes d’exploitations déficitaires depuis 1988 par les dizaines de milliards d’UM par an.cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • alhagh (H) 21/03/2018 19:19 X

    c normal! pendant que l'agriculture se débat dans d'inextricables problemes qui signe l'enieme echec du secteur, la ministre se trouve à londres sur les frais de son ministère pour recevoir un prix fictif décerné par une structure fictive; beaucoup de temps perdu et plusieurs millions en l'air! il faut demander iune enquete sur ce londongate! Quel pays Al hagh