02-04-2018 21:16 - Touldé a vibré au rythme du Yela avec le "Daande Leniol " et Baba Maal [PhotoReportage]

Touldé a vibré au rythme du Yela avec le

Terroir Journal - Les efforts déployés depuis plus d’une année par les populations de Touldé pour faire venir le groupe Daande Leniol ont été couronnés de succès peut-on affirmer sans risque de nous y tromper.

Malgré un très long voyage entre Dakar et Boghé, l’orchestre a foulé le sol Halaîbé vers 12 heures. Après l’épreuve de la traversée du gigantesque matériel musicale de l’orchestre, l’artiste attendu à 17 H au débarcadère est arrivé finalement peu après 19 H avec son manager Oumar Wade et Talla Faye. Les berges du fleuve étaient prises d’assaut par des centaines de jeunes venus accueillir la star.

On apercevait, Madame Zeînebou BA, 5ème adjointe au maire, Bâ Alassane Adama, chef du village de Touldé, Bâ Malick DIAM, président du comité de pilotage, LAM Mokhtar, président d’honneur du comité d’organisation,ami de Baba Maal, les deux parrains, Oumar Aly Thiam, maire de Sebkha et Hadji BA, président de ESD, ainsi que d’autres notabilités de la localité comme Gadio Hamdou Rabi, promotionnaire et ami d’El Hasj à l’école élémentaire de Douweîra Wouro DIACK, Aîssata Bocarel, femme très dynamique dans la diaspora de Touldé en France, N’Diaye Saudou Amadou, poète et inspirateur de la plupart des chansons de l’artiste.

Les Temps Forts :

1- L’accueil

La police présente en nombre a eu du mal à contenir la foule au débarcadère lorsque la star est descendue de la pirogue. Et les appareils photos commencent à crépiter et les journalistes se bousculent pour immortaliser ce moment historique. La foule scandait le nom de Baba Maal sans cesse. L’artiste embarque à bord de la rutilante voiture de LAM Mokhtar (une Toyota Prado TX de couleur blanche)derrière les motos dirigées par Pape SALL et plus d’une quarantaine de voitures qui font sur cap sur Touldé en traversant les quartiers de Boghé Escale, Boghé Sow, Nioly, Carrefour pour arriver à Touldé dans une ambiance indescriptible marquée par des cris de joie, des youyous de femmes, des sifflets, des chants et danses de griots, d’Almoubés N’GAY, des laudateurs de toutes sortes. La star pour des raisons de sécurité est sortie pour se nicher sur le véhicule de la police (tonnerre d’applaudissements) pour saluer le public. Avec la jeune Mairesse, le chef du village de Touldé souhaite la bienvenue à Baba Maal qui retourneà son lieu d’hébergement, chez le général DIENG N’Diagaà L’Escale avec son manager.

2- Le Spectacle

Le site de spectacle aménagé, une très vaste clôture composée de bâches, de grillages entourant un podium en béton armé que (l’on croyait très exiguë) alors qu’il est loin de l’être et des chaises en plastiques de différentes couleurs disposées magnifiquement avec un éclairage fournit par un groupe électrogène prêté par M. ThiamDiombar. Une géante banderole sur laquelle figure le nom du sponsor officiel "KINROSS Tasiast" qui descend pour la deuxième fois dans le monde rurale.Un évènement placé sous le signe de la protection de l’environnement.Vers 00 heures quand nous arrivâmes filant à toute vitesse avec les membres de l’orchestre dans un bus de YonganeTrasport, certains organisateurs refusent de lui céder le passage.

Ils exigent des badges.Abdel Kader, chef d’orchestre, Mama Gaye guitariste,BarouSall, détenteur de la guitare traditionnelle s’énervent après une très longue attente des membres du groupe qui doivent commencer la balance. Les insultes commencent à fuser de l’intérieur du bus. Un grand rideau est soulevé enfin pour laisser la voiture pénétrer. Il a fallu beaucoup de salives pour que les choses rentrent dans l’ordre. Les invités de marque sont là. Et les jeunes talents commencent à chauffer la scène.

On peut citer entre autres : "Fata El présidenté ", le nom à consonance Espagnole du jeune rappeur Sénégalais qui accompagne le roi du Yela, Djiby SALL, de"DaandeLeniol", le groupe "Authentique CROUV" composé du trio : Amadou Dieynaba, Hadi N’Dongo et Jules Diop mais plus populaire sous les noms Jobi, hadfolw et julpro qui sont managés par AmaSy, l’artiste comédien ; Big Baba, Tree Art alias M’Bingue, Abdarrahmane Ba de "DarogalNgenndi" en français "Miroir de la Communauté " et Peinda Wouri, une artiste originaire du village organisateur .

Mansour SECK étant absent cette fois-ci pour des raisons deuil de son fils adoptif, c’est Djiby SALL qui le remplace. Vers 2 heures 30 du matin, quelques minutes après l’arrivée de la délégation officielle conduite par Mohamed Ould Sellahi, conseiller du Wali (gouverneur) chargé des affaires sociales et économiques, et comprenant le Hakem (préfet) du département, l’honorable député Sow Mokhtar Aliou, le Maire Dia HamadiHachimiyou, le commissaire de police et le commandant de Brigade de la gendarmerie qui ont fait le déplacement un peu plutôt pour saluer l’artiste au domicile du général. L’animation au podium est assurée par nos confrères, Khally Diallo et Samba Pam (deux vedettes de SAHEL TV) qui avaient à leur côté AdamaGuissé (communicateur traditionnel).

Une voix du bas du podium audible à peine lâche « hayyo mi dagni, hayyo mi dagni,hayyo mi dagni, nenam mi dagni, babammidagni » ; c’est l’artiste drapé dans un boubou très chic qui monte et fait face au public qui s’écrie et se lève pour le saluer. L’artiste berce le public des heures durant avec de très agréables morceaux. Il remercie les populations de Touldé et les Halaîbé en général de leur accueil et ne manque surtout pas de se souvenirs de ses premiers pas à Boghé avec notamment LÔ Gourmo, LAM Mokhtar, AdamaDemba, le général, chez son oncle feu Oumar SECK dont le pain a inondé longtemps la ville et ses environs.

Il exprime haut et fort sa fierté d’être à Touldé, des remerciements appuyés à son vieil ami Thierno Mokhtar LAM et SyAdama avec qui il a cheminé depuis 30 ans, rappelant au passage les agréables moments passés vers les années 1985, des amis qui les ont galvanisé et ont fait naître en eux, lui et Mansour Diné Gawlol’ambition de prétendre à devenir des musiciens de renommée international. Il a parlé aussi de son ami Ibrahima Moctar SARR de BokkiSarankoobé et du rôle joué par ce dernier dans l’expansion de DaandeLeniol depuis Samba DiyéSall, Medda Diagne, NgariNowo.

Il replongé le public dans de très vieux souvenirs et démontré preuve à l’appui qu’il connait ce milieu à un moment où la grande majorité de la nouvelle génération présente au concert n’était pas encore née. Si on nous invite dans le développement, la cohésion sociale et l’unité, nous répondons martèle l’artiste. La Mauritanie vient de loin et elle va très loin à cause de ses enfants et de sa diversité culturelle a affirmé Baba MAAL. Il a formulé tous ses veux de réussite pour notre pays.

Le président du comité de pilotage, BA Malick Diam, un cadre retraité de la SNIM a adressé un mot de bienvenue à l’endroit de l’artiste et sa suite, l’orchestre DaandeLeniol et le Maire de Sebkha, Oumar Aly THIAM parrain de la première nuit a offert beaucoup de cadeaux à l’artiste et sa suite.

3- Rencontre du culturel et du spirituel

Au domicile de ce don de Dieu, tel que l’affirme mon ami Barry Baba Mokhtar, l’entrée était filtrée cet après-midi du 24 Mars par les organisateurs. Plusieurs notables ont investi le domicile du Cheikh jute après la prière d’El Asr. L’artiste accompagné de sa délégation arrive au domicile de ThièrnoSada Baba Lam vers 17 h. LAM Mokhtar assure le protocole et tire BABA MAAL par la main et s’asseye prèsdu centenaire en lui serrant la main et chuchotant dans l’oreille du sage, Mamoudou Raki connaissant très bien son cousin. La main de l’artiste reste tenue pendant longtemps par le sage à qui il est venu rendre une visite de courtoisie.

Ce dernier convoque des versets de coran et de Hadith pour justifier cette présence avant de souhaiter la bienvenue à l’artiste. Et ce dernier de dire MBAH, formule d’usage très coutoise pour répondre à son hôte. Il rend grâce à Allah et fixe les règles protocolaires de la cérémonie. C’est par la volonté d’Allah que je vis jusque-là et rappelant les recommandations divines en matière d’hospitalité dit le sage. Il a souhaité la bienvenue à BABA MAAL. Puis justifié sur le plan religieux et magnifié la présence de l’artiste. Il a formulé des prières pour l’ensemble de la Oumma Islamique dans une voix extrêmement claire et limpide. Il a remercié vivement l’artiste et sa délégation. Il a accordé la parole à l’Imam Amadou ThièrnoSokho qui a souhaité la bienvenue à l’artiste au nom du Cheikh et BABA MAAL d’exprimer sa fierté d’être à Touldé et formulé des vœux de santé et de longévité pour le vieux sage. Nous avons tout eu dans cette contrée et demandé des prières pour l’orchestre et la communauté a affirmé l’artiste.

Aly Mokhtar a clos le bal des orateurs en convoquant des versets de coran pour justifier cette présence. Le Cheikh conclu la rencontre en prononçant des bénédictions pour toute la Oumma Islamique.

4- Foire économique et artisanale

C’est une foule en extase qui reçoit BABA MAAL près du site de spectacle. Chantant, dansant et scandant le nom de l’artiste. Là, les femmes organisées dans des coopératives exposent leurs produits artisanaux. Des stands où on peut retrouver des produits à consommer comme le lait d’Ari Hara ou les légumes produits par la coopérative de N’DOUGOUM (Touldé), dirigée par Kadiata Amadou BA qui expose les problèmes de leur groupement maraicher à l’artiste et président de NANK, la coopérative de SarandogouDjibèri, les articles de l’orfèvre, Moudo GAKO, la présentation du CPB par LAM Aliou, directeur de la plaine, FEDDE DaandeLeniol NANKA de Puri dirigée par Hawa M’Bodj dite HawaThioddo.

Un après-midi riche, une occasion pour l’artiste de découvrir le potentiel économique du terroir Halaîbé. La porte-parole de la coopérative de N’DOUGOUM, Zeînebou Ba, entourée par d’autres femmes de la coopérative présente les cadeaux offerts à l’artiste et ses amis. Une somme de 200 mille ouguiyas représentant le prix d’un bœuf et un autre montant de 50 mille UM offerts respectivement à BABA MAAL et Mansour SECK ainsi que plusieurs autres cadeaux. Il visité les laudateurs et griottes dont le sac d’argent a été subtilisé par un malfrat poursuivi sans jamais être rattrapé.

5- L’artiste impressionné par le ballet des jeunes filles

Il a été impressionné par le ballet de la jeune troupe artistique de Touldé, les pépinières dirai-je. Elles ont fait une très belle démonstration chorégraphique qui a impressionné BABA MALL au point d’annoncer qu’il reviendrait de sitôt pour le tournage d’un clip vidéo avec ces fillettes dont la démonstration était accompagnée le morceau KALADIO, Abdoulaye Elimane DIA maire de DEMETTE (Sénégal), un fils du terroir aussi. En présence du grand artiste Ama Samba Dembélé. Syalhousseynou, professeur et directeur de Lycée a présenté un cours magistral sur la protection de l’environnement qui mérite une attention particulière et qui cadre parfaitement avec le combat de l’artiste. Un cours pertinent et digne d’éloges.

BABA MAAL exprime sa joie et encourage les populations de Touldé à persévérer dans la voie du développement qui cadre parfaitement avec la vision de NANK. Il a été fasciné par le professeur Aliou SY.L’artiste a évoqué les projets de NANK. Il a dit rarement avoir vu une journée culturelle aussi bien organisée et félicité les femmes et adressé une mention spéciale aux jeunes fillettes pour leur belle chorégraphie.

6- Une ambulance offerte aux populations par ESD

BA AliouNango dit Hadji BA parrain de la seconde soirée, surveillée de près par,Binta SALL, sa douce moitiéavec son staff, Diop Djibril Salif alias Athoumani DIOP, Consultant en Développement et conseiller du président du ESD ainsi que SafiatouGorel Diallo qui détient l’arme fatale de l’ONG ainsi que plusieurs autres accompagnants comme notre consœur de la TVM, Ami SaydouBarane BA, ont participé pleinement aux journées culturelles de Touldé.Invités à monter sur le podium par Samba PAM et Khally DIALLO, ils n’ont pas manqué.

Le président d’ESD,Hadji BA a salué le public et exprimé sa satisfaction du déroulement de cette soirée, il a loué les qualités des populations de Touldé qui est un village qui compte assez de cadres. Entre nous et BABA MAAL poursuit t-il, c’est entre père et fils et fait les éloges d’El Hadj qui dit-il a enseigné la jeunesse et frayé le chemin. Il annoncé un don composé d’une ambulance au profit des populations de Boghé au nom de l’ONG ESD. Les clés ont été remises à BABA MAAL et qui les a remis au chef du village de Touldé BA Alassane.

Une cérémonie de réception sera organisée très prochainement et qui verra la présence des autorités locales. S’exprimant à cette occasion, Diop Djibril Salif a rendu un vibrant hommage à l’ancien maire, BA Adama Moussa pour avoir été le précurseur de l’émergence des jeunes qu’ils sont. Et nous pouvons en témoigner depuis le projet Appui Aux Dynamiques des Jeunes exécuté dès l’entame du mandat d’AdamaMoussa entre 2002 et 2007 avec des organisations internationales.

Projet qui a dispensé des cours dans le montage et la gestion des projets de développement et l’encadrement des associations avec Delphine Druan et Samba FALL qui a bénéficié à la plupart des jeunes de Boghé dont ceux de l’ONG ESD en premier.Binta SALL a offert un grand cadeau à El Hadj et ses compagnons et l’artiste l’a remercié très chaleureusement. L’artiste a rendu lui aussi un hommage appuyé à Adama Moussa BA pour avoir contribué à l’essor des blues du fleuve réussies organisées à Boghé en 2012.

Une seconde soirée très animée avec de très agréables morceaux.Amadou Silèye SALL dit Pape a été d’une contribution particulière à côté du président d’honneur, LAM Mokhtar, du président du comité de pilotage, BA Malick Diam, de BA Alassane Adama, chef du village de TouldéDoubango, de Zeînebou Ba, adjointe au maire, BA Aly Silèye, Abda Ba ainsi que tous les jeunes et femmes de Touldé. La voix émue, il a remercié la masse de Touldé et formulé des prières pour plus de réussite.

Monsieur Lam Mokhtar, l’ancien du groupe SOFRUB des années quatre-vingt,l’administrateur civile et polyglotte, un haut cadre qui a fréquenté l’Université de Sorbonne, l’ENA de Paris, Expert international du système des Nations Unies, le PNUD notamment ; a prononcé le mot de clôture en insistant sur la mondialisation, les liens entre la culture et le développement et la nécessité de sauvegarder la culture Peulh dans un contexte marqué par la mondialisation.Nous avons construit des écoles, des postes de santé, des mosquées et notre rendez-vous avec El Hadj s’inscrit dans ce cadre. Il a rappelé brièvement les objectifs de ces journées culturelles consistants entre autres à mobiliser des ressources pour être réinvesties dans des actions de développement. C’est l’heure du rendez-vous et du recevoir, il faut donc que nous soyons prêts conclu M. LAM. C’est à travers ces actions que l’on peut préserver nos valeurs culturelles.

Votre reporter a failli perdre la mobilité de ses jambes à la suite d’une bousculade monstre provoquée par un agent des forces de l’ordre mais heureusement les choses ont bien fini.

Le chargé de communication, BA silèye Aly dit Aly Bébé, a dit que c’est un grand motif de satisfaction non seulement pour Touldé mais pour toute la communauté Halaîbé et l’ensemble des villages du département de Boghé et la région du Brakna. Pour le jeune professeur de français, ces journées culturelles ont été très positives et il a accordé une mention spéciale à Thièrno Mokhtar LAM, président d’honneur du comité d’organisation, à BA Malik Diam, président du comité de pilotage ainsi que le chef du village de Touldé, BA Alassane Adama ainsi que toute la jeunesse et la population de Touldé pour la réussite de l’évènement. Il a remercié les jeunes cadres comme BA Mamadou Djibril et Ousmane DjibyDemba qui ont apporté un soutien extraordinaire pour la réussite de l’évènement avec leurs partenaires comme la BCI, KINROSS-Tasiat.

L’évènement a été un succès comme l’a bien reconnue l’artiste BABA MAAL. Les autorités administratives ont été d’un apport qui est à saluer.Une seule chose à déplorer, c’est le commencement très tardif des soirées, 2 heures 3 heures du matin, sont des heures à revoir, car elles impactent très négativement sur le bon déroulement des activités de l’orchestre.

Les sapeurs-pompiers, les jeunes organisateurs de Touldé, l’équipe médicale dirigée par le Major du centre médical SALL, les services de police ont été exemplaires.

Daouda Abdoul Kader DIOP

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...






































Les articles, commentaires et propos sont la proprié




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2783

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)