10-05-2018 14:30 - La FFRIM dénonce une campagne calomnieuse contre la MAURITEL

La FFRIM dénonce une campagne calomnieuse contre la MAURITEL

Sahara Medias - La fédération mauritanienne de football a exprimé sa solidarité avec la société Mauritel-Mobile, après la campagne menée contre elle sur les réseaux sociaux, destinée, selon le FFRIM à porter préjudice aux intérêts d’une société pionnière dans le domaine des télécommunications en Mauritanie.

Dans un communiqué distribué mercredi, la fédération mauritanienne de football se déclare solidaire de la société, sponsor officiel du football mauritanien, l’un de ses plus grands partenaires qui a largement contribué à la renaissance du football mauritanien ces dernières années.

La fédération a accusé ce qu’elle a appelé « des mains mystérieuses et malintentionnées » d’être à l’origine de cette campagne injuste contre Mauritel. Cette société fait l’objet d’une vaste campagne sur les réseaux sociaux après que celle-ci ait interrompu les services de l’internet illimité.

Ceux-ci menacent de boycotter cet opérateur de téléphonie mobile dès le début du mois de Ramadan.

Aucune réaction jusqu’à présent de la Mauritel.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1179

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • hamadel (H) 10/05/2018 16:19 X

    FFRIM(et les murmures dans les salons) NE PEUT PAS Rehausser L'IMAGE d'une quelconque entreprise de la place c

  • Belphegor (H) 10/05/2018 15:27 X

    Il n'y a aucune main « mystérieuse mal intentionnée » derrière cette initiative de boycott si ce n’est l’expression légitime et justifiée du ras le bol des millions d’abonnés de Mauritel, comment comprendre qu’avec son statut d’opérateur leader du marché cette entreprise ne daigne pas investir suffisamment pour combler les multiples défaillances techniques de son réseau constatés à Nouakchott et à l’intérieur du pays en se contentant juste de payer les grosses amendes infligées chaque année par l’ARE ? C’est un manque de considération total pour sa clientèle au vu de son chiffre d’affaires faramineux et cela prouve encore si besoin est o combien seuls les bénéfices comptent pour ses dirigeants, la qualité du réseau est le cadet de leurs soucis vu que leurs investissements initiaux dans ce domaine ont été amortis depuis bien longtemps.

  • hamadel (H) 10/05/2018 14:49 X

    FFRIM LA VACHE A LAIT AU PROFIT DE CERTAINS Silence