14-05-2018 22:00 - Hawa seck, chanteuse : Une nouvelle voix du Yéla

Hawa seck, chanteuse : Une nouvelle voix du Yéla

Le Soleil - Elle a déjà à son actif un album aux sonorités diverses, sorti en 2016. Native de Nouadhibou, la chanteuse sénégalo-mauritanienne Hawa Seck trace patiemment son sillon dans le milieu du showbiz, marchant sur les traces de ses ancêtres griottes, dépositaires des traditions Gawlo.

« J’ai commencé à chanter depuis 2002 à Nouadhibou. Je suis issue d’une famille griotte, mes grand-mères maternelles et paternelles étaient des griottes. Mon homonyme Hawa Aly Gawlo a participé à beaucoup de festivals. J’ai hérité la musique de mes grands-parents », nous rappelle, fièrement, Hawa Seck.

Héritière de la lignée des Gawlo du Fouta, sur les deux rives du Fleuve Sénégal, la chanteuse revendique ce riche legs des griottes peules. Déjà dès 2002, et ce jusqu’en 2006, elle chantait l’éloge des gens lors des mariages et baptêmes, en compagnie de sa maman.

« De 2007 à 2010, ma maman s’est mise à m’écrire les textes de chansons traditionnelles, musique des guerriers. C’est sur sa machine qu’elle les saisissait et je les apprenais par chœur. Au fur et à mesure, je parvenais, petit-à-petit, à composer moi-même mes chansons.

Et c’est en ce moment que je commençais à chanter lors des campagnes électorales, à l’arrivée des présidents dans ma localité, en Mauritanie les mariages et les baptêmes »
, explique celle que Youssou Ndour a présenté comme sa cousine, lors d’un concert transmis en direct à la télévision, il y a deux mois à Ndioum. Hawa Seck avait alors saisi cette occasion, devant un nombreux public, pour étaler ses talents vocaux.

L’artiste native de Nouadhibou, en Mauritanie, a déjà sorti son premier album en 2016. Un mélange entre traditions yéla, blues et mbalax. C’était à la suite d’une soirée live au Grand Théâtre de Dakar. Elle chante en langues pulaar, wolof et se définie ainsi comme une chanteuse africaine.

Tout en poursuivant la promotion de son album à travers les médias, Hawa Seck prévoit une tournée nationale dans plusieurs régions du Sénégal, et plus tard Afrique et en Europe.

En lui demandant ses références dans la musique, la diva cite le « roi du Mbalax », Youssou Ndour qui lui a promis de l’encadrer. « J’avais même chanté en duo avec lui quand il m’a invité sur scène, à Ndioum. J’ai également travaillé dans un projet avec Thione Seck qui voulait que je chante en pulaar trois textes pour son prochain album collectif. Nous avons déjà enregistré, il ne reste plus que la phase du mixage », nous a-t-elle confié.

Hawa Seck cite également la star Baaba Maal, « un oncle qui m’a beaucoup soutenu dans ma carrière musicale ». Le « roi du Yéla » l’a déjà invitée sur scène lors de son festival, les Blues du Fleuve en décembre dernier, à Podor.

Tout en faisant son bonhomme de chemin dans le showbiz musical, la jeune dame dit compter également sur beaucoup de fans mélomanes aussi bien au Sénégal qu’en Mauritanie, pour l’encourager à persévérer dans la musique. Elle lance tout de même un appel aux bonnes volontés pour soutenir les jeunes artistes locaux afin qu’ils puissent aller de l’avant.

Outre ses activités artistiques, la chanteuse est également passionnée de commerce et envisage de se lancer dans le secteur agricole. Ayant fait des études jusqu’en classe de Terminale, Hawa Seck a suivi une formation en Informatique et en Contrôle qualité. C’est pour dire que la jeune cantatrice pulaar a plusieurs cordes à son arc…

Par Omar DIOUF



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1941

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)