05-06-2018 22:45 - L’iodation du sel devient obligatoire en Mauritanie (officiel)

L’iodation du sel devient obligatoire en Mauritanie (officiel)

Apanews - Le directeur du Développement industriel au ministère mauritanien du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Boubacar Ould Mohammed Baba, a annoncé, mardi à Nouakchott, l’obligation faite aux industriels d’ioder le sel avant sa mise en vente sur le marché.

« L’iodation est obligatoire pour tous les vendeurs de sel », a-t-il insisté lors du lancement d’une campagne de sensibilisation sur l'importance de l'iodation du sel.

Organisée par le ministère mauritanien du Commerce avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), cette campagne a pour but de rappeler aux investisseurs leurs obligations et aux consommateurs la nécessité de l’iodation du sel du point de vue strictement sanitaire.

« Ceux qui se dérobent à l’iodation s'exposent à une amende allant de 50.000 à 100.000 ouguiya MRO (140 à 280 dollars US), en plus de la confiscation de leur matériel », a averti Ould Mohammed Baba.

De son côté, le représentant de l'UNFPA en Mauritanie, Jibril Cissé, a souligné les méfaits du sel non iodé sur la santé des personnes.

Une déficience en iode conduit notamment à un goitre endémique. Selon les estimations, deux milliards de personnes dans le monde souffrent d'un manque d'iode qui serait la première cause évitable de retard mental.

M. Cissé a indiqué que l'UNFPA accompagnera le gouvernement mauritanien dans ses efforts visant à faire respecter les lois sur l'iodation du sel.

MOO/te/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Apanews
Commentaires : 1
Lus : 1626

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hamadel (H) 06/06/2018 10:30 X

    toujours en retard par rapport au monde mieux vaut tard que jamais