28-06-2018 02:30 - Après l'appel du président, Nouakchott croule encore sous le poids des ordures ménagères

Après l'appel du président, Nouakchott croule encore sous le poids des ordures ménagères

Tawary - Les villes d’Arafat, de Riyad et d’El Mina, depuis une semaine, sont dans une prolifération inquiétante de déchets ménagers et autres décharges anarchiques en raison du refus des agents de nettoyage de continuer à travailler sous la coupe des charretiers, nous apprend une source de bonne foi.

La société de nettoyage en question est, pour rappel, entrée en exploitation dans la wilaya de Nouakchott-Sud dans le cadre de la stratégie du département visant une bonne prise en charge et une meilleure gestion des déchets ménagers parallèlement à l’éradication des décharges anarchiques en son sein.

Selon les informations qui nous sont parvenues, les agents de la société privée de nettoyage chargée de Nouakchott-Sud ont suspendu leur travail dans les quartiers de Marbatt, Samia,Centrale Somelec à Arafat..., depuis plusieurs jours , à cause du désordre semé par les charretiers qui déversent les ordures partout.

Un fait accentué par l’absence un terrain d'entente pour reprendre leur piste de travail, qui à cet effet, les pouvoirs publics ont décidé provisoirement de prendre des mesures urgentes notamment l’appel lancé par le président, Mohamed Ould Abdel Aziz, le dimanche dernier.

"Cette tâche doit être confiée aux mairies qui pourraient recruter des jeunes et avec comme garantie l’amélioration de l’image de la ville" selon la déclaration d'un élu.

Cet état a fait que la commune d’Arafat considérée à juste titre comme étant l’une des plus importantes villes de la wilaya de Nouakchott-Sud avec ses milliers d’habitants, croule sous le poids des ordures ménagères et autres décharges anarchiques, surtout quand on sait que cette ville produit plus d’une dizaine de tonnes de déchets ménagers quotidiennement.

L’amoncellement de tonnes de déchets à travers les nombreuses artères et la route principale qui borde la partie Ouest de la municipalité d’Arafat, donnant au visiteur et touriste surtout, non avertis l’image d’une ville salle aux odeurs répugnantes, doit être assortie d’une sanction sévère.

Il est à souligner que la prolifération des décharges anarchiques dans la zone sud, où des déchets sont incinérés à ciel ouvert, en contradiction totale et flagrante avec les normes environnementales et constituant un risque majeur de santé publique, ont indéniablement constitué les raisons ayant poussé les populations à alerter les autorités publiques qui ont dépêché, hier, mardi 26 juin, un camion citerne des sapeurs pompiers qui a eu de la peine à éteindre le feu qui se propager dans tous les sens.

Enfin, le camion est parti laissant dernière lui, une fumée âcre couvrir le ciel encore et c’est le citoyen pauvre qui en souffre, explique un riverain des cimetières. Et si un ministre ou une autorité habitait ce quartier…. ? S’interroge un Abdoulaye, un habitant du quartier Collège Arafat 4.

Mais comme l’a si bien dit le Chef de l’Etat, "il incombe à chacun de contribuer pour la propreté de la ville". Mais, comment... ?

Par Aboubecrine SIDI

--------











Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1700

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • gosse (H) 28/06/2018 10:11 X

    pour les autorités ces quartiers ne font pas partis de Nouakchott ni de la Mauritanie