31-08-2018 22:24 - Libération imminente de Ghada

Libération imminente de Ghada

Mauriweb - Mohamed Ould Ghada, en prison depuis près d'une année, devrait bénéficier d'une relaxe imminente, si l'on en croit des sources généralement informées.

L'ex-sénateur arrêté depuis bientôt un an avait mené une fronde contre les amendements constitutionnels d'août 2017.

Nous y reviendrons.

URGENT/Ould Ghadda transféré de la prison civile vers la DGSN (Alakhbar)

ALAKHBAR(Nouakchott)-Les services sécuritaires mauritaniennes ont transféré l’ex-sénateur Mohamed Ould Ghadda de la prison civile de Nouakchott vers la direction générale de la sûreté nationale, a-t-on appris de bonnes sources. Cette mesure a été faite peu après la prière de ce vendredi 31 août, dit-on.

La libération d'Ould Ghadda intervient dans un contexte électoral très tendu.

Et les sources de préciser qu’il s’agit des mesures préalables à sa libération après plus d’une année de détention dans le dossier "Ould Bouamatou et consorts".

L’homme a été arrêté en Août de l’année passée dans son domicile dans un quartier de Dar-Naim (Nouakchott-Nord).

Source/Alakhbar

-------------

Ould Ghadde refuse de signer sa mise sous contrôle judiciaire (Essahraa)

L’opposant en détention et ex-sénateur Mohamed Ould Ghadde a refusé vendredi 31 aout courant, de signer à la DGSN, sa mise sous contrôle judiciaire, qui l’oblige de se présenter chaque lundi et d’émarger, à titre de preuve de présence dans le pays.

Ould Ghadde avait été remis en liberté dans la matinée par le juge chargé de son dossier, après s’être trouvé dans l’impossibilité de prolonger sa garde-à-vue au-delà de deux fois.

http://essahraa.net/node/2918





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1780

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)