24-09-2018 07:00 - La Mauritanie signe les APE avec l'Union européenne

La Mauritanie signe les APE avec l'Union européenne

Le360 - La Mauritanie est devenue le 15e pays d’Afrique de l’Ouest à signer les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union Européenne (UE). Les APE sont des accords commerciaux visant à développer le libre-échange entre l'UE et les pays dits ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique).

La Mauritanie rejoint 14 autres pays d'Afrique de l'ouest en signant les Accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne. L’objectif du nouvel accord qui promeut le libre-échange entre l'UE et les pays africains est de promouvoir les échanges commerciaux, contribuer au développement durable, accroître l’investissement et réduire la pauvreté.

Après la signature mauritanienne, le Nigéria est désormais le seul Etat ouest-africain à n’avoir pas encore approuvé les APE. La signature d’Abuja permettrait de soumettre le texte à la ratification des Etats.

La Côte d’Ivoire et le Ghana sont actuellement liés au partenaire européen par des accords d’étapes. Ces accords seront remplacés dans le futur par l’APE régional.

L’objectif final et à long terme des Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne est de parvenir «à la création d’un marché de libre-échange global inter continental».

La nouvelle Alliance Afrique-Europe pour l’emploi des jeunes et les investissements durables, lancée récemment par le président de l’UE, Jean Claude Juncker, dans le cadre du discours sur l’Etat de l’Union, trace clairement le chemin devant mener vers le cap du libre-échange.

Ainsi «les accords de partenariat économique, les accords et les autres régimes commerciaux avec l’UE devraient être exploitées dans toute la mesure du possible pour former la base de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)».

Dans le cas particulier de la Mauritanie, le Directeur général du commerce de l’Union européenne (UE), Olivier Coupleux, expliquait en avril dernier, que la signature des APE «va permettre d’attirer les entreprises européennes qui ont la capacité de mobiliser les investissements essentiels en vue de développer les capacités de production et les infrastructures dont le pays a besoin pour son développement».

Ce discours repose sur le principe suivant lequel le fait d’importer des équipements en provenance d’Europe avec un tarif douanier préférentiel permet d’améliorer la compétitivité, un retour rapide sur investissement, un transfert de compétences et de technologie, ainsi que la création d’emplois.

Toutefois, il faut noter que de nombreux économistes et activistes de la société civile en Afrique dénoncent les Accords de partenariat économique avec l'Union européenne comme «une véritable catastrophe».

Les arguments des tenants de cette thèse portent sur les risques de destruction d’un tissus industriel encore embryonnaire, l’ouverture du marché régional aux produits européens sans droits de douane, l’impossibilité pour l’agriculture africaine de soutenir la concurrence avec la politique agricole commune de l’UE, qui sera subventionnée d’une manière ou une autre…

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 2
Lus : 1281

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • cccom (H) 24/09/2018 14:20 X

    Cadres fauteurs de la gaffe du Ministère des finances et de l’Economie lisez et répondez à l’email que j’ai reçu d’un compatriote à l’étranger beaucoup vous liront dont peut être le Patron : a.ndongo@sam-asbl.be

    À :cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

    24 sept. à 13:24

    Monsieur Cheikhany

    J'ai lu votre réaction faisant suite à l'article paru sur CRIDEM sur la signature des accords de partenariat économiques (APE) avec l'Union Européenne (UE).

    Je suis tout à fait d'accord avec. Moi je vis en Belgique. La seule chose dont je me réjouissais c'est que mon pays, avec le Nigeria avait tellement compris le piège pour justement l'éviter en refusant de signer ces accords. Car les signer c'est détruire son agriculture, son élevage et étouffer dans l’œuf son début d'industrialisation. La bêtise monumentale qu'il ne fallait surtout pas commettre.

    En ouvrant notre marché aux produits européens massifs parce que extensifs, immensément mécanisés, conservés et subventionnés et bourrés de produits pesticides; nous signons un arrêt de mort à notre agriculture parce que nos produits non suffisants, produits difficilement mais plus sains et adaptés à nos besoins et nos habitudes de consommations ne pourront jamais concurrencer les leurs dans notre marché désormais livré à tout venant. Nos agriculteurs et nos éleveurs vont bientôt se retrouver au chômage et notre industrie sera dans quelques années complétement détruites et supplantée par de grands groupes (français) qui nous vendront leurs produits finis en rapatriant l'argent chez eux.

    Il fallait refuser de signer cet accord ou en sortir le plus vite possible, préserver notre marché, développer notre agriculture locale et notre élevage, les moderniser et négocier des transferts de technologies et de compétences pour le faire nous-mêmes en produisant nous-mêmes des produis adaptés à nos besoins dont nous pourront exporter le surplus vers le marché mondial, parce qu'ils sont meilleurs, locaux, bio, qualitativement compétitifs et sources de devises étrangères....

    En signant ces accords, ils compromettent notre présent et l'avenir de nos enfants.

    Ce n'est ni faisable, ni acceptable. J'espère que le dernier bastion de résistance, le Nigeria, ne basculera pas. Sinon c'en aura fini de l'Afrique, encore une fois.

    Malheureusement,

    Aboubakri

  • cccom (H) 24/09/2018 08:44 X

    La signature des Accords des APE/UE est un drame et annoncent pour la Mauritanie une nouvelle ére de destruction de ses Agricultures et industries nationales qui profite aux agriculteurs et industriels occidentaux et prouvent le manque d’honnêteté de nos cadres dans l'appareil d'Etat serviles aux options coloniales du développement du sous développement que nous connaissons depuis longtemps. Et pourtant la libération du joug colonial que je propose est d'accepter l'enseignement gratuit, intensif et obligatoire du sytéme Cerveaux des Oasis de tous les enfants du pays de 5 à 18 ans : 1- créateur de doctorants à l'âge de 18 anspour pour rattraper l'Occident dans la maîtrise de la science. 2-créateur d'une épargne de 50 milliards d'UM pour financer un projet agricole moderne à forts revenus qui met nos jeunes par centaines de milliers à l'abri de l'extrémisme par le savoir et du besoin , protecteur du pillage de nos mines dans le Nord... Quand je proposais en 84 de lancer l'Agriculture Grand A par l'aménagement gratuit de 1000 ha mécanisés aux populations de Keur Masséne au lieu de 50 ha/an manuel au Trarza depuis 10 ans, personne ne me croyait et était ardemment combattu. Vous connaissez les résultats. Quand je proposais d'enseigner gratuitement en lés en mains réduisant le cursus secondaire à 2 ans , personne ne me croyait et était combattu.Vous connaissez les résultats. Aujourd'hui je demande la co-direction de la commission régionale de l'Adrar pour libérer la Mauritanie en 3 ans de la destruction scolaire de 95% de sa jeunesse au Bac en lui garantissant enseignement gratuit avec admission de 80% au bac et travail clés en mains. Les cadres techniques qui nous ont signé avec fierté les accords APE/UE bien introduits dans le système me combatront en promettant le paradis en 30 ans comme leur promesse des 30 ans derniers du Programme de Lutte contre la pauvreté .cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr