15-03-2020 06:30 - Justice pour cette fillette de 14 ans violée par son cousin

Justice pour cette fillette de 14 ans violée par son cousin

Mariata Ba - Le jeudi 05 mars 2020, à la veille de la journée internationale des droits de la femme, une fille de 14 ans a été violée à son retour de l’école à Aère M’bare au Brakna par son cousin de 33 ans.

Le criminel a profité du moment où la maison est vide pour violenter la petite, l'a violée et l'a menacée de mort si jamais elle divulguait le viol. La fille a fini par se confier aux enfants de la maison et le lundi 09 mars, l’affaire éclate. La tutrice a informé la famille, dont la Maman de la victime qui vit à Nouakchott.

Dès l’annonce du viol, l’infirmière en poste à Aéré M’bare a confirmé le viol, mais elle n’avait pas une réquisition pour donner un certificat médical. La famille a usé de tous les moyens pour étouffer l’affaire et l'a réglé à l’amiable, ce que la maman de la victime n’a pas accepté.

Elle décide alors de regagner Bababé pour porter l’affaire devant la Gendarmerie.

Arrivée à la gendarmerie, l’agent sur place a proposé à la mère de la victime de régler l’affaire en famille. Devant le refus de cette dernière, la gendarmerie a fini par délivrer la réquisition et à demander au plainant de retourner vendredi avec les résultats. La sage-femme contactée a dit ne pas être disponible toutes les journées de mercredi et jeudi.

La sage-femme de Bababé, n’a finalement reçu la fille que le vendredi pour dire que la fille : "Ne présente aucun signe de viol".

Avec ce certificat médical, la gendarmerie a décidé de classer le dossier (Sans écouter la victime) et de libérer le violeur, sans aucune explication à la famille plaignante.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mariata Ba
Commentaires : 1
Lus : 2921

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • lass77 (H) 15/03/2020 13:54 X

    Voilà comment régne l'injustice dans ce pays. Tout le monde est impliqué dans la chaine et c'est dans tous les domaines. Un infirmier qui constate le viol mais n'établit pas une attestation médicale pour des raisons fallacieuses. Allah nous regarde.