02-07-2020 12:33 - Mauritanie : les opérateurs télécoms à nouveau sanctionnés pour mauvaise qualité de service

Mauritanie : les opérateurs télécoms à nouveau sanctionnés pour mauvaise qualité de service

Agence Ecofin - Mauritel, Mattel et Chinguitel ont de nouveau été punis par le régulateur télécoms de Mauritanie. Les 3 opérateurs ont été condamnés à une amende globale de près de 2,5 millions $ pour mauvaise qualité de service, suite aux résultats de la mission de contrôle effectuée du 17 avril au 22 mai 2020.

Les opérateurs de téléphonie mobile Mauritel (filiale de Maroc Telecom), Mattel (filiale de Tunisie Telecom) et Chinguitel (filiale de Sudatel) ont de nouveau fait l’objet de sanction de la part de l’Autorité de régulation des télécommunications (ARE) de Mauritanie.

Elles ont été condamnées à payer une somme globale de plus de 95 millions d'ouguiyas, soit 2,5 millions de dollars, pour « des manquements dans la qualité du service dans plusieurs villes, localités, axes routiers et agglomérations ».

La sanction pécuniaire à l’encontre des trois sociétés télécoms découlent des résultats de l’opération de contrôle effectuée par l'ARE du 17 avril au 22 mai 2020. Mauritel a écopé d’une amende d’environ 62 millions d'ouguiyas. La Mauritano-Tunisienne des télécommunications (Mattel) s’est ainsi vu infliger une amende de 27,32 millions d'ouguiyas. Chinguitel SA devra quant à elle régler la somme de 6 millions d'ouguiyas.

C’est la seconde sanction que le régulateur sert aux opérateurs de télécommunications depuis le début de l’année. La première est survenue le 2 janvier 2020. Mauritel, Mattel et Chinguitel s’étaient vu infliger une amende globale de 143,72 millions d'ouguiyas (3,7 millions de dollars), toujours pour manquement à leurs obligations en matière de qualité de service.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Agence Ecofin
Commentaires : 2
Lus : 1506

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Belphegor (H) 02/07/2020 15:18 X

    Si ces grosses amendes étaient vraiment dissuasives (une goutte d’eau dans leur chiffres d’affaires respectifs toutefois) il y a bien longtemps qu’il auraient réglé une bonne fois pour toutes leurs grosses défaillances techniques à Nouakchott et dans les villes et localités de l’intérieur du pays , il leur arrive même d’être parfois sanctionne deux fois par an sans qu’il n’y ait d’évolutions notables dans la qualité de leur prestations…Il faut désormais passer au stade de la suspension temporaire de licence jusqu’au respect total du cahier des charges ou les révoquer carrément pour les revendre a des poids lourds mondiaux (Orange, MTN, Vodacom, Airtel etc.…) désireux de s’implanter en Mauritanie.

  • avocatgeneral (H) 02/07/2020 13:13 X

    Ce n'est pas suffisant comme mesures idoines contre leurs incuries ! Non seulement la Mauritanie a les communications parmi les plus chers du monde, le consommateur n'a aucun respect; avec le paiement de services qui n'existent pas ou fonctionnent très mal. Le téléphone coupe au nez au milieu des grésillements, l'internet coupe pendant qu'on peut aller faire une course avant qu'une page ne tourne..... Cerise sur le gâteau, personne ne nous a jamais présenté un reçu perçu des montants de ces pénalités.