22-03-2015 17:00 - Mauritanie : L’opposition appelle à une solution à la grève des travailleurs des mines

Mauritanie : L’opposition appelle à une solution à la grève des travailleurs des mines

Agence Afrique - Un collectif de 17 partis politiques de l’opposition a appelé mercredi le gouvernement mauritanien à trouver rapidement une solution pour mettre fin à la grève des travailleurs des mines. Cet appel a été appuyé par des centrales syndicales ainsi que les organisations de la société civile et des personnalités indépendantes.

Les opposants ont déploré « l’attitude irresponsable » du gouvernement qui n’arrive pas à contenir la grève déclenchée depuis le 28 janvier dans le secteur des mines par la Société nationale industrielle et minière (SNIM).

Il s’agit de la plus importante entreprise du pays. Un des responsables de l’opposition, Me Mahfoud Ould Bettah, a déploré « un arrêt de travail de longue durée avec des répercussions catastrophiques prévisibles sur la vie économique et sociale du pays ». Le collectif a dénoncé le refus des autorités de discuter avec les travailleurs en grève.

Les grévistes réclament l’application d’un plan d’augmentation des salaires conclu avec le gouvernement en mai 2014 et devrait commencer à produire ses effets en octobre de la même année. Pour les opposants et les membres de la société civile, il s’agit d’une « fuite en avant ponctuée par des déclarations provocatrices et des manœuvres visant à diviser les grévistes ».

La SNIM emploie plus de 5000 travailleurs. Ses recettes contribuent à plus du tiers du budget de l’Etat qui détient 70% des actions dans la société. Le collectif des partis de l’opposition appelle le gouvernement organiser un climat serein propice aux négociations entre l’Etat et ses employeurs.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2109

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Symaodo (H) 23/03/2015 07:41 X

    Ecoutez ces gens ne peuvent rien faire,le fndu; qu on soit ancien ministre ou Ambassadeur,c est une question de mentalite et d etat d esprit ;l homme Mauritanicus retombe toujours dans sa negritude et sa berberitude;il ne pense qu a SOI.

  • boubou_kibili (H) 22/03/2015 19:43 X

    Chers amis du FNDU et de l’opposition en général arrêter ces discours et communiqués dans les réseaux sociaux. Quelle est votre stratégie si cette gréve juste et justifiée face à ce Gouvernement irresponsable qui au lieu d'attirer l'attention du PR sur les dangers l'enfoncent dans la fuite en avant?. Décidément ce pays n'a pas la culture du dialogue et les responsables n'ont qu'un seul mot à la bouche licencier et licencier et cela n'est pas étonnant quand les ministres, les hauts responsables mêmes les coordonnanteurs de projets qui ne sont que de simples executant de l'administration se permettent à leur tour de licencier des peres de familles dans l'impunité totale et devant la le nez de cette administration irresponsable que nous avons . . C'est bon de faire de la com mais quoi d'autres nous voulons avoir une lisibilité dans ce que vous faites chers Mr du FNDU. Wassalam.