19-08-2017 09:12 - Nouadhibou : 41 pêcheurs Sénégalais encore expulsés de la Mauritanie

Nouadhibou : 41 pêcheurs Sénégalais encore expulsés de la Mauritanie

DakarActu - 41 pêcheurs Guet-Ndariens ont été encore expulsés de la République Islamique de Mauritanie. Ils sont arrivés jeudi en milieu d’après midi en territoire Sénégalais après avoir été gardés à vue pendant trois jours par les forces de sécurité de Nouadhibou.

Ces jeunes ont foulé le sol mauritanien de façon clandestine depuis deux mois, en vue de poursuivre leurs activités de pêche et de collaborer étroitement avec des opérateurs économiques de ce pays frère qui ont toujours souhaité travailler avec les professionnels de la pêche de la Langue de Barbarie.

A en croire certains pêcheurs, la situation était devenue très difficile à Guet-Ndar où ils n’ont pas été recensés parmi les familles qui ont bénéficié du soutien de l’Etat, notamment de l’enveloppe d’1 milliard 300 millions Cfa et des 461 moteurs hors-bords que le président Macky Sall a offert à 629 familles de la Langue de Barbarie.

Ces derniers ont laissé entendre que la commission de recensement, pour des considérations politiques et partisanes, ne les a pas recensés, alors qu’ils demeurent des ayant-droits. Nos interlocuteurs déclarent haut et fort qu’ils devaient impérativement faire partie des 629 familles qui ont reçu individuellement une enveloppe de 2 millions Cfa et un moteur hors-bord.

Selon ces 41 pêcheurs rapatriés de Nouadhibou, les autorités mauritaniennes campent toujours sur leur position, insistant sur la nécessité absolue pour les pêcheurs sénégalais de ne plus opérer dans leur zone maritime. Dans ces conditions, ils n’espèrent plus bénéficier d’un quelconque renouvellement de licences de pêche.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1847

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • lass77 (H) 24/08/2017 10:05 X

    Les expulsions des senegalais doivent cesser c'est contraire aux accords d'association signés avec la CEDEAO tout recemment meme s'ils ne sont pas encore entrés en application. Ces Senegalais en infraction peuvent repondre devant les tribunaux mauritaniens mais le recours aux expulsions viole l'esprit de l'accord signé il y'a peine un mois. Je suis étonné du silence des autorités senegalaises mais sur surtout de la CEDEAO