12-09-2017 18:00 - Qui pêche en eaux troubles, à la SMCP ?

Qui pêche en eaux troubles, à la SMCP ?

Le Rénovateur Quotidien - Depuis quelques années la SMCP affiche une croissance régulière avec des chiffres qui viennent illustrer cette embellie et du , du coup place cette société au rang des meilleures institutions nationales de développement du secteur de la pêche.

Déjà avant la fin du deuxième semestre de l’année 2017, la SMCP a réalisé des chiffres d’affaires qui confirment ce challenge sur le marché des produits halieutiques.

Certains acteurs habitués à faire saigner à blanc les entreprises économiques à leur propre compte se sont vite lancés dans une vaste cabale pour tenter de noyer le poisson dans la mer de la propagande …

Dans une conjoncture internationale marquée par des fluctuations des prix et dans un environnement où la concurrence est rude, le secteur de la pêche impose des règles de jeu de plus en plus rigoureuses. Dans ce contexte la SMCP s’est adapté aux standards pour se conformer aux dispositions mises en œuvre par le gouvernement en matière de gestion transparente de la vente des produits de pêche.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la stratégie de pêche instituée par décret n° 2017-027 du 06 mars 2017, et confiée à une commission de fixation des prix de référence des produits halieutiques . Celle-ci est présidée par le Directeur Général de la SMCP entouré de dix autres membres dont le Chef du bureau des Douanes Pêches de Nouadhibou, le Directeur de l’ONISPA, le Directeur régional de la BCM et sept professionnels du secteur des Pêches).

Cette commission est la seule habilitée à fixer périodiquement les prix de vente, qui sont ainsi régulièrement diffusés par la SMCP, sur son site, et par d’autres moyens de communication.

Face aux nombreux défis liés à un environnement mondial caractérisé par un cumul d’aléas difficiles à maîtriser (déficits d’ordre économique et financier, fluctuations monétaires, etc.), la SMCP continue néanmoins à réaliser des résultats appréciables.

A titre comparatif, les chiffres d’affaires réalisés entre 2015 et 2016 montrent une amélioration de 35,134 millions d’US dollars (268,064 millions en 2015, contre 303,198 millions d’US dollars en 2016).

Pour les sept premiers mois de l’année en cours, la SMCP a déjà réalisé un chiffre d’affaires exceptionnel de 232 816 000 US dollars en vendant 53 299 tonnes au prix 4 368 US Dollars : soit une amélioration de 71 893 000 US dollars (+44.68%), en comparaison avec celui réalisé au cours de la même période de l’année précédente, pour laquelle le chiffre d’affaires était de 160 923 000 US dollars pour une quantité de seulement 53 470 tonnes au prix de 3 010 US Dollars. En termes de prix à l’exportation, une large amélioration a été enregistrée pour les sept premiers mois de 2017, comparativement avec ceux enregistrés au cours de l’exercice précédent : +45.14% tous marchés confondus (Asie, Chine, Europe, etc.).

Il est donc clair sauf pour ceux qui veulent refuser d’admettre que la SMCP ne jouit pas de l’autonomie de fixation des prix contrairement aux insinuations de ces détracteurs. Cette institution qui joue un rôle central dans le développement économique jouit de la confiance de l’Etat qui vient de renforcer notamment en mars dernier ses prérogatives en lui confiant le contrôle de la commercialisation et des exportations de nouveaux produits (huiles et farines de poissons, petits pélagiques – frais et vivants, etc.).

Cette nouvelle dynamique que l’Etat veut insuffler au secteur des pêches visant , entre autres, à renforcer les prérogatives de la SMCP, a suscité des levers de bouclier , des campagnes acharnées, mensongères et diffamatoires entretenues par des pêcheurs en eaux troubles , a dessein de les discréditer ses responsables.

Loin de céder à aux propagandes visant à nuire à l’entreprise et à porter atteinte aux intérêts du pays, la SMCP et sa Direction se prépare à engager une plainte pour diffamation et calomnies contre les auteurs de cette cabale malhonnête.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1539

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • kaaldigal (H) 13/09/2017 14:03 X

    @Bertrand ! C'est facile de parler pour ne rien dire ! les chiffres bien que malléables (le terme vient de vous , c’est peut-être votre spécialité) sont quand même vérifiables sur place. Le contrôle interne, les rapports des commissaires aux comptes, des audits indépendants sont quand même là vérifiables. Les sacrées alliances si ce n'est une volonté délibérée de chercher des poux dans des cranes chauves, parce qu’il ya selon vous (il faut en arriver au but visé ) un nègre de trop qui occupe une place qui ne lui sied pas . Ce sont des attitudes sournoises, veules, machiavéliques de personnes de votre acabit qui empêchent le pays de rouler! Pour parler d'alliances, vous utilisez une loupe raciste pour ne pas voir les multiples alliances qui contribuent à cultiver la médiocrité dans ce pays, n'est-ce pas des alliances qui ont amené à nommer 11 conseillers au niveau de la Primature sans aucun noir, n'est-ce pas des alliances qui ont amené à nommer plus de 7 Présidents de Commissions de Marchés Publics et d'une vingtaine de personnes responsables de marchés publics tous d'une même communauté, n'est-ce pas le jeu d'alliances racistes fascistes qui excluent les noirs selon une loi non écrite. Lorsque nous, on se taie et qu’on rumine notre amertume avec … vous devriez avoir honte de faire ces sorties déplacées… « …Innallaaha yaraa… »

  • Bertrand (H) 13/09/2017 12:25 X

    Les chiffres sont malléables à volonté. A la SMCP il y a toujours une sacrée alliance avec entre certains vendeurs, certains usiniers, certains intermédiaires, certains acheteurs étrangers et certains cadres et agents de la SMCP. Les choses n'ont jamais été aussi rose qu'une suite de chiffres qui reste à vérifier peut le laisser croire

  • Aboulamine (H) 13/09/2017 10:24 X

    @moukhabarat ! Les bons Résultats c'est des bons Résultats, pour étayer mon idée, je cite Feu Roi Hassan II du Maroc qui disait dans un entretien à Jeune Afrique qui posait au Roi certaines questions relatives à certaines, des relations extérieures du Royaume Chérifien, le Roi rétorque "...Le Maroc est libre de s'allier même avec le diable pour défendre son territoire..." De l'autre côté, par rapport à la dernière partie de ton commentaire, vous savez bien qu'un bon manager ne doit pas suivre exclusivement la politique suivi par le gouvernement et perdre de vue la réalité évolutive du marché internationale qui ne fait pas de cadeaux et sur laquelle notre politique est condamnée à s’adapter et non le contraire. Donc, nous devons nous situer au milieu et pas comme tu le penses un cantonnement aveugle à une politique immuable et même lorsqu’elle est désuète. Donc le bon Manager est celui qui sait anticiper l’évolution du marché mondiale et adapter la stratégie pays de notre politique économique en conséquence en la révisant.

  • Aboulamine (H) 13/09/2017 10:00 X

    Quiconque connait le Directeur de la SMCPP, Mr Abdoulaye Ba, reconnait en lui une intégrité sans commune mesure, une probité morale, une maitrise du sens de gestion axée sur les résultats qui font aboutir la SMCP aux résultats que vous venez d'évoquer. Cette culture de l'homme calme et sobre en paroles, du fait de son éducation de digne fils du vénéré guide religieux de la Tariqa Attijaniya, Thierno Boubou, fait de lui une personne, en plus de sa formation et son expérience, un des meilleur cadre sur lesquels la Mauritanie peut compter.

  • moukhabarat (F) 12/09/2017 18:11 X

    Le chiffres parlent d'eux mêmes! Assurons-nous seulement qu'ils sont le résultat de la politique suivie par l'Etat et non l'effet de l'évolution du marché international que nous ne contrôlons pas.