17-09-2017 16:33 - « La situation catastrophique du rif » inquiète le FNDU

« La situation catastrophique du rif » inquiète le FNDU

Saharamédias - Le forum national pour la démocratie et l’unité a déclaré samedi que la situation dans les zones rurales est catastrophique eu égard au retard des pluies, accusant le régime d’ignorer la situation qui menace les agriculteurs et les éleveurs dans la majorité des régions du pays.

Dans un communiqué publié samedi, le FNDU réaffirme son soutien à toutes les composantes de la population dont le bétail et les champs sont menacés par le déficit pluviométrique, dans une indifférence totale du régime, demandant aux citoyens de se mobiliser et de lutter pour obtenir le pouvoir qu’ils méritent.

Le communiqué rappelle la situation du monde rural « naturellement précaire puisque victime d’un désintérêt évident et une marginalisation d’un pouvoir qui n’a d’autres soucis, en cette année catastrophique, que de dépenser des milliards pour l’organisation d’un referendum illégal autour d’amendements constitutionnels d’aucune utilité, et des voyages qui ont tout l’air d’être une villégiature familiale ».

Le FNDU accuse le pouvoir de fabriquer des accusations infondées à l’endroit de tous les citoyens et toutes les forces vives de la nation qui s’opposent à la volonté de ce pouvoir de prendre le pays en otage et de le précipiter vers l’inconnu.

Le communiqué ajoute que le monde rural lance aujourd’hui un appel de détresse face à la catastrophe qui le menace, mais il « semble que celle-ci n’inquiète nullement le régime » ajoute le communiqué du FNDU.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1399

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Sidikader200 (H) 17/09/2017 17:39 X

    Le sort des populations victimes d'une sécheresse dont les signes annonciateurs étaient pourtant évidents est le dernier souci du president Aziz. Après avoir dilapidé des milliards d'ouguiyas dans l'organisation d'un référendum aussi inutile que coûteux, toute l'énergie aujourd'hui est consacrée a la répression des sénateurs et de Bouamatou pour leur faire payer le prix de l'échec retentissant du refendum. Rien ne lui importe plus aujourd'hui que d'assouvir sa vengeance personnelle pour laquelle il n'a pas hésité à instrumentaliser toutes structures de l'Etat , à commencer par la justice, en violation totale de la loi et de la constitution. Que le peuple crève pourvu que Aziz règle ses comptes avec tous ceux qui veulent lui tenir tête.

  • Hamdoulah (H) 17/09/2017 16:47 X

    Jeter 6 milliards par la fenêtre pour un changement de drapeau et les vers de l'hymne nationale, induit cette situation. Ne sommes nous pas récompensés selon nos actes ???